SEFPO Coalition des traveailleurs racialises

La Coalition des travailleurs racialisés lance sa stratégie de changement

Grâce à leurs talents et savoir, les membres du SEFPO qui font partie de la communauté noire (d’ascendance ou d’origine africaine noire, des Caraïbes, les afros-canadiens, les Canadiens d’ascendance africaine) s’impliquent dans tous les secteurs d’activités du syndicat et du mouvement ouvrier et contribuent à rendre le SEFPO plus fort, dynamique et prospère.

Dans le cadre de son travail visant à lutter contre le racisme et le racisme anti-Noirs, la Coalition des travailleurs racialisés (anciennement le Caucus des gens de couleur) a récemment sollicité les dirigeants du SEFPO afin d’engager une véritable discussion sur la visibilité des membres noirs au sein du SEFPO et sur le racisme anti-Noirs. Une discussion qui a engendré un changement dans certaines normes fondamentales qui régissent le comportement collectif du SEFPO.

« La question n’est pas de savoir s’il y a du racisme dans la société ou dans le syndicat, mais de savoir ce que nous devons faire pour créer un véritable espace pour les diverses communautés noires et racialisées au sein de notre syndicat? », a déclaré Peter Thompson, président de la Coalition des travailleurs racialisés.

À l’occasion de la réunion du Conseil exécutif du SEFPO, qui avait lieu en septembre 2018, la Coalition des travailleurs racialisés (La Coalition) a préconisé, dans le cadre de son plan d’action, des modifications à l’Énoncé de respect du SEFPO, demandé au SEFPO de souscrire à la Stratégie de lutte contre le racisme envers les Noirs de l’Ontario et de s’engager à éradiquer le racisme anti-Noirs sous toutes ses formes; ainsi que de reconnaître et d’appuyer la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine (2015-2024). La motion à plusieurs volets a été adoptée unanimement par le Conseil exécutif du SEFPO.

En 2017, le gouvernement de l’Ontario a adopté une nouvelle loi, la Loi de 2017 contre le racisme et lancé la Stratégie de lutte contre le racisme envers les Noirs en Ontario.

La Stratégie de l’Ontario s’attaque essentiellement au racisme anti-Noirs parce que les communautés noires de l’Ontario sont particulièrement frappées par différentes formes de racisme et d’iniquités dans presque tous les domaines. Ces répercussions découlent de l’histoire – notamment de l’esclavage, de la ségrégation raciale et de la marginalisation.

La stratégie comprend plusieurs mesures essentielles pour lutter contre le racisme anti-Noirs, y compris le recours à un outil d’évaluation en matière d’inclusion et de lutte contre le racisme en élaborant, en mettant en œuvre et en évaluant les politiques, les programmes et les services du gouvernement.

« Lorsqu’on [les Noirs] demande des actions contre le racisme, on ne parle pas de multiculturalisme. Il ne s’agit pas d’équité ou de diversité. Il ne s’agit pas d’inclusion. Il ne s’agit pas uniquement d’anti-racisme…car à l’origine du racisme, il y a le racisme anti-Noirs. »

– Akua Benjamin.

Toute stratégie de lutte contre le racisme doit contenir des mesures proactives visant à atteindre l’égalité raciale.

« Nous félicitons le Conseil exécutif du SEFPO qui a écouté, posé des questions et appuyé nos efforts de lobbying pour mettre en place des changements, envoyé un message clair à chaque structure du SEFPO et reconnu le fait que l’existence du racisme systémique et la nécessité de lutter contre les inégalités systémiques dans les relations de pouvoir », a déclaré Kola Iluyomade, membre de la Coalition des travailleurs racialisés.

« N’oublions pas ce que Stephen Lewis avait écrit en 1992 dans son Rapport sur les relations interraciales : “D’abord, ce à quoi nous avons affaire, fondamentalement, c’est à un racisme anti-Noirs.…De même que le baume du ‘multiculturalisme’ ne peut pas masquer le racisme, le racisme ne peut pas masquer la cible qu’il vise en priorité…“  »

Pour télécharger la version révisée de l’Énoncé de respect du SEFPO, cliquez ici.