Skip to content
caata_opseu_french_banner.jpg

Le personnel scolaire des collèges manifeste pour exhorter le gouvernement à agir

College faculty information picket and rally Wednesday, October 25, 2017
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Alors que la grève dans les collèges en est à sa deuxième semaine, les membres du personnel scolaire des collèges s’étaient rassemblés massivement sur la rue Bay, à Toronto, mercredi, devant le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle. Les grévistes sont venus en force pour demander à la province de renvoyer les patrons des collèges à la table de négociation avec la consigne d’y venir pour négocier un accord équitable.

Plus de 3 000 membres du personnel scolaire des collèges et leurs alliés ont manifesté pancartes et drapeaux syndicaux en main au rythme d'un groupe de samba, dansant et chantant « même travail, même salaire! ». L’artiste Hip Hop socialiste Mohammed Ali a, quant à lui, contribué à ajouter du rythme avec son rap inspirant.

Les files d’attente ont commencé à s’allonger dès 7 h 30 devant les cafés environnants où des enseignants venus des quatre coins de la province se saluaient dans la bonne humeur générale.

« Le Conseil des employeurs des collèges est du mauvais côté de l'histoire », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Nous ne voulons pas d'un système d’éducation de type Walmart. Ce n'est bon ni pour les étudiants ni pour le personnel scolaire. Le personnel scolaire contractuel ne devrait pas être forcé de travailler avec des salaires et des conditions de travail que leurs étudiants cherchent à éviter en venant étudier dans les collèges! »https://sefpo.org/sites/default/files/styles/wysiwyg_large_image_no_padding/public/torontosmokey2.jpg?itok=vyXkHPON

Le personnel scolaire des collèges peut compter sur le soutien des 130 000 membres du syndicat et du fonds de grève du syndicat, a-t-il ajouté.

Les médias étaient venus en nombre pour suivre l'événement.

JP Hornick, la présidente de l'équipe de négociation du personnel scolaire des collèges a grimpé à l'arrière d’une camionnette et donné un discours passionné et les raisons pour lesquelles le personnel scolaire des collèges est en grève. « Nous vivons un moment historique », a-t-elle dit. « C'est la première fois que les 12 000 membres du personnel scolaire font la grève pour soutenir leurs collègues contractuels. »

https://sefpo.org/sites/default/files/styles/wysiwyg_large_image_no_padding/public/images/%25node%3Atype/torontojphornick1.jpg?itok=BN_y6v8n

JP Hornick a déclaré que l’offre contractuelle du Conseil des employeurs des collèges se serait traduite par le non-remplacement des membres du personnel scolaire qui prendront leur retraite. Elle aurait créé une nouvelle catégorie de travailleurs temporaires à temps plein qui auraient été embauchés sans restrictions.

 « Ils peuvent essayer de vous forcer à accepter une offre qui inclut ces concessions », a expliqué JP Hornick aux grévistes. « Qu'allez-vous répondre à leur offre? » « Non! », ont crié ensemble plusieurs centaines de manifestants.

Deux membres du personnel scolaire contractuel ont raconté qu’ils essayent depuis des années, et des années, d'obtenir un emploi permanent. Pam Frache, coordonnatrice de la campagne « Fight for $15 and Fairness », a dit que le combat du personnel scolaire pour des emplois et des salaires décents est la direction à suivre pour lutter contre l'emploi précaire.

John Cartwright, président du Conseil du travail de Toronto et de la région York, a appelé tous les syndicats à soutenir les grévistes afin de défendre l'accès à de bons emplois.

Agissant à titre de maître de cérémonie, RM Kennedy, président de la Division du personnel scolaire des CAAT, a encouragé tous les grévistes et partisans à appeler leurs députés afin qu’ils usent de leur influence pour relancer la négociation collective.