Skip to content
College Support/Soutien. Personnel de soutien a temps partiel des colleges.

Numéro 5 du Bulletin de négociation du personnel de soutien à temps partiel des collèges : Jusque-là, les choses avancent bien, mais ça pourrait changer

OPSEU College Support Part-time / SEFPO College soutien personnel a temps partiel
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Si vous avez des questions, des préoccupations ou voulez nous parler de ce qui se passe dans votre lieu de travail, écrivez-nous à collegeptbarg@opseu.org. Nous lisons tout ce que nous recevons parce que tout ce que vous nous envoyez nous est utile!

Jusque-là, les choses avancent bien, mais ça pourrait changer

La négociation d’une première convention collective représente un travail énorme, et plus particulièrement lorsque celle-ci doit refléter les besoins et les contributions d’un groupe incroyablement diversifié de 20 000 membres à travers la province.

Pour le moment, votre équipe de négociation jette les bases de notre convention collective, abordant de manière soigneuse et méthodique chaque priorité et chaque article.

« Négocier un premier contrat, c’est un peu comme construire une maison », a déclaré Ted Claeys, président de l’équipe de négociation du personnel de soutien à temps partiel des collèges. « Il est définitivement impossible de le faire en une seule journée. Et si on se hâte trop au début, on risque de subir les conséquences plus tard d’une construction bâclée. »

À date, les choses avancent bien et un optimisme prudent se fait sentir. Les deux parties ont établi un bon « rythme » de négociation et se sont déjà entendues sur certains points importants.

Votre équipe de négociation peut dire pour la première fois en 50 ans que nous avons établi une voix ferme et inébranlable dans le milieu de travail.

On peut inévitablement compter sur des jours difficiles. L’employeur ne va pas se contenter d’accepter toutes nos revendications, et il a déjà fait allusion à certaines revendications de son cru que nous n’accepterons pas si facilement nous non plus.

Nous ne pouvons pas partager tous les détails avec vous, car pour établir la confiance entre les parties, il est essentiel que nous instaurions un dialogue franc et confidentiel.

Mais nous partagerons autant que nous le pourrons. Et une fois que nous aurons obtenu un accord de principe, avant de voter, vous serez en mesure d’en examiner chaque article.

À qui l’emploi?

Prenez deux minutes pour apprendre pourquoi il est important que des dispositions soient négociées dans cette ronde en ce qui concerne les concours d’emploi.

Qualifiée pour former, mais pas admissible à faire une demande

Je suis travailleuse à contrat à temps partiel depuis près de dix ans.

Récemment, l’adjoint à temps plein de notre département s’est fait transférer dans un autre département. Je voulais faire une demande pour le poste, mais parce que je ne travaille pas à temps plein, je n’ai pas pu présenter ma demande tout de suite, et ils ont fini par embaucher un employé à temps plein d’un autre département.

J’ai dû former le nouvel adjoint, ce que je n’ai pas forcément trouvé juste. Je n’étais pas admissible à faire une demande pour l’emploi, mais j’étais qualifiée pour former une autre personne pour le faire! Comment cela peut-il être considéré juste?

En même temps, ils ont aussi embauché deux étudiants d’un programme travail études et j’ai aussi dû les former. Et puis j’ai découvert qu’un des étudiants gagnait plus d’argent que moi.

Je suis plus haut placée et suis ici depuis plus longtemps, et pourtant, quand j’ai demandé qu’on change ça, on m’a ignorée.

J’aime mon travail, mais je n’ai pas l’impression qu’on m’apprécie. Je n’ai plus envie de travailler aussi fort qu’avant. Dans le long terme, ce n’est pas bien. Je suis tout en bas de l’échelle, mais en même temps, je suis une des personnes sur lesquelles on compte le plus.

Envoyez-nous vos histoires

Chacune de vos histoires nous aide à justifier nos revendications à la table et à prouver au Conseil que tel ou tel libellé est nécessaire dans notre convention collective. Continuez de nous faire parvenir vos histoires à l’adresse collegeptbarg@opseu.org. Nous les lisons toutes parce qu’elles sont importantes pour nous et qu’elles nous aident vraiment à la table.

Cinq raisons principales d’une embauche équitable

Selon les dires de nos membres de toute la province, le processus d’embauche est un des principaux enjeux, et nous sommes déterminés à l’aborder à la table.

« Ce n’est pas juste qu’une personne qui travaille à temps partiel depuis des années ne soient pas prise en compte pour les emplois à temps plein qui se présentent », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « L’expérience devrait tout de même compter pour quelque chose. Votre demande ne devrait pas être reléguée tout en bas de la pile pour donner l’avantage à des centaines de personnes qui n’ont jamais mis les pieds dans le collège. »

« Les membres du personnel de soutien à temps partiel des collèges méritent mieux que ça, et le SEFPO s’engage à les défendre pour l’obtenir. »

Un processus d’embauche équitable n’est pas juste seulement pour les temps partiel. Voici les 5 raisons principales pour lesquelles un tel processus bénéficie aussi aux collèges et aux étudiants :

  • Améliore la productivité et le moral des employés parce qu’ils se sentent appréciés
  • Aide les étudiants en accélérant la prestation des services, en l’améliorant et en la rendant plus uniforme
  • Accélère et facilite l’embauche parce qu’on a désormais une réserve de candidats préqualifiés
  • Réduit les frais de formation
  • Réduit les frais de publicité des emplois vacants

Montrer sa solidarité en se serrant les coudes

2018-05-caats-2inch-stickers-design1-fr-b.jpg

Nous tenons à remercier les membres du personnel de soutien à temps plein des collèges de toute la province qui ont porté nos autocollants « Les temps plein soutiennent les temps partiel ».

« Un membre du personnel de soutien à temps partiel est un membre du personnel de soutien des collèges, qu’il soit à temps plein ou à temps partiel », a dit Janice Hagan, présidente du Secteur du personnel de soutien à temps plein des collèges. « Il est important que les membres du personnel de soutien des collèges se tiennent les coudes, parce que ça nous donne plus de pouvoir à la table de négociation. »

« L’employeur veut nous garder séparés. Je suis fier d’entendre qu’au lieu de ça, vous vous serrez les coudes. »

Votre équipe de négociation

Ted Claeys, section locale 124, Collège Lambton, président
Duncan McFarlane, section locale 416, Collège Algonquin, vice-président
Jennifer Ayotte, section locale 656, Collège Cambrian
Christopher Millado, section locale 557, Collège George Brown
Connie Collins, section locale 137, Collège St-Clair
Janice Hagan, section locale 561, Collège Seneca, présidente du Secteur du personnel de soutien des collèges

Pour plus d’information, visitez www.sefpo.org.

Joignez-vous à nous sur Facebook : https://www.facebook.com/CollegeSupportPT/

Suivez-nous sur Twitter : @CAATSoutien_TP #TPchangement

Si vous avez des questions ou des inquiétudes, écrivez à votre équipe de négociation à l’adresse collegeptbarg@opseu.org. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Distribution autorisée par Warren (Smokey) Thomas
Président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario