Skip to content
College Support/Soutien. Personnel de soutien a temps partiel des colleges.

Bulletin 10 du personnel de soutien à temps partiel des collèges : Un effort massif pour avancer

OPSEU SEFPO College Support Part-time, College soutien personnel a temps partiel
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Mise à jour sur les négociations : Un effort massif pour avancer

Les cartes sont données et nous sommes prêts à faire ce qu’il faut pour avancer. Notre position monétaire, soit toutes les choses que vous voulez et qui coûtent de l’argent, est en négociation.

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, veut avant tout faire en sorte de négocier une entente juste pour tout le personnel de soutien à temps partiel. « Vous êtes membres d’un syndicat important et fier, et vous pouvez compter sur nous. Les choses sont sur le point de changer dans les collèges de l’Ontario, et, ensemble, nous sommes aux premières lignes de ce changement. »

Vous avez dit à votre équipe de négociation que vous vouliez la parité salariale avec le personnel de soutien à temps plein. Vous voulez des avantages sociaux. Vous voulez des congés de maladie et des vacances. Vous voulez des prestations d’éducation. Vous nous avez également dit que vous vouliez un système d’embauche équitable, qui reconnaisse vos compétences, expérience et éducation. Votre équipe de négociation vous a clairement entendus, et nous allons de l’avant avec ces revendications.

L’équité suppose la parité avec le personnel de soutien à temps plein en ce qui concerne les revendications monétaires. Nous avons un excellent modèle de document avec lequel travailler : la convention collective du personnel de soutien à temps plein des collèges. Et c’est ce document que nous utilisons. L’employeur a accepté les modalités de cette entente pour les travailleurs à temps plein; il est maintenant temps qu’il accepte les mêmes conditions pour ses travailleurs à temps partiel.

L’employeur parle de « flexibilité opérationnelle »; nous avons entendu ces mots à plusieurs reprises à la table de négociation. C’est leur façon de dire non : non à l’équité, non à l’égalité et non à vos revendications prioritaires.

Nous restons déterminés à conclure une convention collective équitable, et avec votre soutien et avec la coopération et la bonne volonté de l’employeur, nous l’obtiendrons. Informez-vous sur les enjeux, parlez à vos collègues et participez à nos prochaines activités de soutien aux négociations. Soutenez votre équipe de négociation!

Ils ont des objectifs. Nous avons des revendications.

Nous avons fait notre travail, et nous sommes arrivés à la table prêts à négocier. Vraiment prêts. Le premier jour, nous sommes arrivés avec tout ce dont nous avions besoin pour négocier, y compris vos revendications classées par ordre de priorité, une proposition de convention collective et toutes les recherches à l’appui de nos arguments.

Qu’a apporté l’employeur? Des objectifs. Cinq objectifs. Oui, juste cinq. Il faut lire entre les lignes pour y trouver les véritables intentions.

L’objectif numéro un de l’employeur est la « flexibilité opérationnelle ». Cela fait 50 ans qu’on la vit cette « flexibilité opérationnelle »! C’est cette flexibilité opérationnelle qui nous a conduits là où nous sommes aujourd’hui. Cette façon de diriger les collèges de l’Ontario a donné lieu à un manque de respect systémique envers les travailleurs à temps partiel.

Les travailleurs de soutien à temps partiel des collèges se sont organisés et ont rejoint le SEFPO pour prendre position en faveur de l’équité au travail. Nous voyons à travers les objectifs et les faux-fuyants de l’employeur. Vous nous avez dit que vous vouliez le changement, et votre équipe de négociation s’engage à vous le donner.

Nous sommes à la table de négociation pour mettre un terme à des décennies de dévalorisation de votre travail par l’employeur. Vous nous avez dit que vous en aviez assez des 24 systèmes d’embauche, d’établissement des salaires et de rédaction des descriptions d’emploi différents de l’employeur. Vous nous avez demandé de négocier un autre système, qui soit équitable pour tous. Et c’est ce que nous faisons.
 

L’union fait la force

Dans le courant d’une année, nous sommes 20 000, et nous sommes 14 000 employés de soutien à temps partiel des collèges à n’importe quel moment dans un semestre. Beaucoup d’entre nous ont des emplois différents dans différentes catégories.

Le roulement est énorme au sein du personnel de soutien à temps partiel des collèges. C’est parce qu’environ 60 % d’entre nous sont étudiants, et ne travaillent souvent qu’un seul trimestre. Cela ne veut pas dire que nous ne voulons pas d’un emploi à temps plein, cela signifie que nous n’avons pas toujours un emploi d’un semestre à l’autre.

L’union fait la force. Nous sommes dans chaque département et dans chaque faculté de chaque collège de la province. Nous sommes plus nombreux que l’ensemble du personnel à temps plein. Il est temps d’utiliser cette force.

Raisons pour lesquelles nous avons besoin d’un système qui évalue nos emplois dans tous les collèges

L’évaluation des emplois est un enjeu clé sur la table.

On ne peut réaliser l’égalité et l’équité salariales pour tous sans un système d’évaluation des emplois uniforme, qui s’applique également à tous les membres du personnel de soutien à temps partiel des 24 collèges de l’Ontario. Tous les collèges disposent déjà d’un système de paie à grille. Il suffit maintenant d’uniformiser ce système.

Le temps est venu de mettre en place un système équitable pour tout le monde et de mettre fin à cette jonglerie injuste et chaotique entre 24 systèmes différents dans 24 collèges différents.

Nous savons bien que c’est possible. En fait, le personnel de soutien à temps plein des collèges dispose déjà d’un système d’évaluation des emplois. Il fonctionne pour eux et il fonctionnera pour nous.

Regardez et partagez cette nouvelle vidéo!

Soyez actif au SEFPO! Soyez le changement. Regardez notre nouvelle vidéo et partagez-la avec vos collègues et dans vos réseaux sociaux.

Tirons tous et toutes le maximum de notre adhésion syndicale. Aidez-nous à vous aider. Regardez cette vidéo pour découvrir comment.

 

Journée de port d’autocollant de  solidarité!

« Égalité et justice pour tous »  est un message que nous pouvons tous et toutes appuyer.

La première semaine du mois de novembre, nous organiserons une journée spéciale de port d’autocollant de solidarité dans chaque campus collégial.

Appuyez les négociations pour obtenir une convention collective solide : Demandez votre autocollant à votre représentant syndical.

Plus nous sommes nombreux à participer avec le syndicat, plus nous serons forts et plus nous aurons de poids à la table de négociation. On parle ici d’une meilleure offre pour chacun et chacune de nous.

Parlez à vos représentants syndicaux locaux, lisez nos communications et renseignez-vous sur les enjeux. Parlez à vos collègues, à votre famille et à vos amis de ce qui doit changer dans les collèges.

Ces conversations sont essentielles si nous voulons sensibiliser les gens et soutenir les négociations pour obtenir une convention collective solide. Vérifiez que vos collègues du personnel à temps partiel ont aussi reçu une copie de ce bulletin. S’ils ne l’ont pas reçu, partagez-le avec eux.

Les faits

FAIT : Vous ne courez aucun risque en signant une carte d’adhésion syndicale. La syndicalisation est un droit. L’union fait la force, et signer une carte contribue à cette force.

FAIT : La signature d’une carte d’adhésion syndicale n’a rien à voir avec vos cotisations. Les cotisations syndicales sont importantes parce qu’elles nous aident à couvrir tous les avantages de votre adhésion syndicale. Ces avantages comprennent tout le travail nécessaire à la négociation et à l’exécution de votre convention collective. Que vous signiez une carte ou pas, tout le monde commencera à payer des cotisations syndicales à la ratification de votre convention collective.

Pour obtenir d’autres faits et détails sur la négociation, visitez le site Web du SEFPO : https://sefpo.org/secteur/personnel-de-soutien-temps-partiel-des-colleges

 

Vos témoignages

Estimez-vous avoir à un moment donné été payé de façon inéquitable dans le collège où vous travaillez? Nous voulons vous entendre. Partagez votre histoire en nous écrivant à collegeptbarg@opseu.org.

Votre équipe de négociation a besoin de votre aide

Avez-vous quelques heures à nous consacrer chaque semaine?  Aimez-vous réseauter, planifier des activités et bavarder avec vos collègues? Nous sommes à la recherche de membres qui nous aideront à communiquer les enjeux de négociation et qui nous aideront dans le cadre des activités à venir qui contribueront à soutenir l’équipe de négociation. Pour nous aider, communiquez avec nous à l’adresse collegeptbarg@opseu.org. Nous compensons toutes les personnes choisies.

Votre équipe de négociation :
Ted Claeys, section locale 124, Collège Lambton, président
Duncan McFarlane, section locale 416, Collège Algonquin, vice-président
Jennifer Ayotte, section locale 656, Collège Cambrian
Christopher Millado, section locale 557, Collège George Brown
Connie Collins, section locale 137, Collège St-Clair
Janice Hagan, section locale 561, Collège Seneca, présidente du Secteur du personnel de soutien des collèges

Pour plus d’information, visitez www.sefpo.org.

Joignez-vous à nous sur Facebook : https://www.facebook.com/CollegeSupportPT/

Suivez-nous sur Twitter : @CAATSoutien_TP #TPchangement

Si vous avez des questions ou des inquiétudes, écrivez à votre équipe de négociation à l’adresse collegeptbarg@opseu.org. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Distribution autorisée par Warren (Smokey) Thomas

Président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario