Commémoration du Jour de l'émancipation: Le 1er août 2021

Plusieurs visages de diverses origines et couleurs pour illustrer le slogan de la campagne antiraciste du syndicat : Lutter contre le racisme
Facebook
Twitter
Email

Le 1er août, on célèbre le Jour de l’émancipation au Canada, qui commémore le jour où l’esclavage a été aboli dans l’ensemble de l’Empire britannique. Plus tôt cette année, la Chambre des communes a voté à l’unanimité pour désigner le 1er août comme le Jour de l’émancipation au Canada. La sénatrice, Wanda Thomas, de la Nouvelle-Écosse, avait déposé le projet de loi S255 au Sénat en 2018.

En ce jour de 1834, des centaines de milliers de personnes d’origine africaine sont déclarées libres après plus de 400 ans d’esclavage et d’asservissement aux mains de propriétaires et d’esclavagistes blancs.

« Nous devons nous rappeler que l’esclavage existait également au Canada et que c’est notre responsabilité d’éliminer son héritage qui se poursuit encore de nos jours », a déclaré le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « L’OPSEU/SEFPO est fier de défendre et de promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion dans notre syndicat, dans notre province et dans notre pays. Nous ne tolérons pas et n’admettons pas les actes de racisme anti-Noirs, la discrimination ni toute autre forme de racisme. »

L’abolition de l’esclavage a nécessité tout un combat. En Nouvelle-Écosse, les propriétaires canadiens d’esclaves demandèrent à la Nova Scotia House of Assembly en 1807 de pouvoir continuer à détenir leurs esclaves, ou d’être indemnisés, parce que « la propriété d’esclaves noirs a été maintenue et reconnue, et même encouragée », par le gouvernement britannique.

Malheureusement, l’abolition de l’esclavage légalisé n’a pas réussi à éroder le traumatisme intergénérationnel subi par les personnes d’ascendance africaine. En nous penchant sur notre passé et en y réfléchissant, nous sommes en mesure de mieux comprendre comment l’esclavage et la discrimination raciale sont si profondément liés, et comment, conjointement, ils continuent à solidifier les racines du racisme anti-Noirs, de l’oppression et de la marginalisation des personnes noires au Canada et dans le monde.

« On risque de répéter les erreurs du passé qu’on a oubliées », a déclaré Peter Thompson, président de la Coalition des travailleurs racialisés (CoTR) de l’OPSEU/SEFPO. « Il est nécessaire de comprendre le contexte historique du Jour de l’émancipation qui constitue un chapitre essentiel de notre histoire commune. »

En commémorant le Jour de l’émancipation, l’OPSEU/SEFPO encourage et exhorte tous les membres à engager des conversations difficiles et à chercher des moyens de faire les choses différemment, individuellement et collectivement, pour éliminer le racisme anti-Noirs dans le mouvement syndical et dans la société.

« Les personnes noires continuent d’être aux prises avec un racisme systémique et institutionnel – dans l’éducation, les soins de santé, le logement, l’emploi, ainsi que dans le mouvement syndical », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEFPO. « Ces inégalités conduisent à des disparités économiques importantes qui touchent les personnes noires, y compris les membres de l’OPSEU/SEFPO. Notre syndicat continuera de défendre et d’appuyer tous les efforts visant à lutter pour la justice et l’égalité pour toutes et tous. »

Le Jour de l’émancipation nous rappelle les torts causés dans le passé, la façon dont ils ont touché nos communautés, et plus important encore, le travail qu’il nous reste à accomplir pour réaliser pleinement, l’émancipation sociale et économique des personnes et communautés noires, autochtones et racialisées.

Renseignements :

https://globalnews.ca/video/7723006/canada-to-designate-august-1-as-emancipation-day
https://www.cbc.ca/kidscbc2/the-feed/have-you-ever-heard-of-emancipation-day
https://www.ourcommons.ca/Members/en/majid-jowhari(88929)/motions/10646859
https://thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/esclavage-des-noirs-au-canada-resume-en-termes-simples