Skip to content
2017-chcp-community-health-care-professionals-banner-french.jpg

Des communautés branchées - Printemps 2018

SEFPO Professionnels des soin de sante communautaires
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À l’intention des professionnels des soins de santé communautaires membres du Secteur 17 du SEFPO

Pour télécharger une version à imprimer du bulletin, cliquez ici

Qui nous sommes

La Division des professionnels des soins de santé communautaires du SEFPO réunit des membres représentés par quelque 43 unités de négociation dans des lieux de travail qui incluent : les Réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS), les agences communautaires de soins à domicile (à but lucratif et non lucratif), les centres de santé communautaires, les unités de santé publiques, les services de traitement des toxicomanies communautaires, les hospices et les services de traitement des lésions cérébrales acquises.

Suivez-nous sur Facebook : Division des professionnels des soins de santé communautaires du SEFPO, Secteur 17, ou visitez-nous en ligne à l’adresse https://sefpo.org/secteur/professionnels-soins-sante-communautaires.

Élections et réunion divisionnaire/de secteur

Les élections de l’équipe de direction de la Division des PSSC ont eu lieu en juin 2017 dans le cadre de la Conférence et réunion divisionnaire des Services parapublics (SP). La nouvelle équipe de direction est composée de plusieurs membres anciens et nouveaux; Lucy Morton a été réélue à la présidence du secteur.

Depuis les élections, votre exécutif sectoriel s’est adressé à toutes les unités de négociation du secteur pour vous fournir leurs coordonnées et parler aux membres de ce qui se passe dans chaque unité de négociation.

Rencontrez l’équipe dirigeante du secteur

Lucy Morton
Présidente
lucyamorton@rogers.com

Erin Warman
Vice-présidente
erinwarman@hotmail.com

Kate Anderson
Secrétaire
kateanderson@yahoo.ca

Elaine Giles
Trésorière
elainegiles@hotmail.com

Marta Kedziorek
Représentante auprès des membres
oceangreen_can@hotmail.com

Karen Gventer
Bulletin/Communications
kgventerg@gmail.com

Morgen Veres
Agente négociatrice
morgen.veres@gmail.com

Shari Greenhorn
Éducation
sharigreenhorn@gmail.com

Pleins feux sur les membres

Marta Kedziorek

Coordonnatrice des soins à l’accueil, ergothérapeute occasionnelle au RLISS de Champlain, représentante auprès des membres, Bruyere Continuing Care, équipe de direction de la Division des PSSC

À titre de nouvelle représentante auprès des membres, je me réjouis d’appuyer nos membres en élargissant ma prise de conscience des politiques provinciales qui nous affectent tous à titre de professionnels des soins de santé communautaires. J’envisage d’agir en promouvant les politiques visant à réduire les conditions de travail précaires et de soutenir l’amélioration des salaires et l’équilibre travail-famille pour nos membres. Mais surtout, c'est vous que je veux entendre! N’hésitez pas à communiquer avec moi à l’adresse oceangreen_can@hotmail.com.

Mise à jour sur les négociations centrales : Les membres du SEFPO aux RLISS ratifient une nouvelle entente

Quatre-vingt-quinze pour cent des six cents membres du SEFPO travaillant dans quatre Réseaux locaux d'intégration des services de santé (RLISS) de la province ont voté en faveur de l’accord de principe conclu entre l’employeur et le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO).

C’était la première ronde de négociations pour les travailleurs des RLISS depuis que le gouvernement de l’Ontario avait intégré les Centres d'accès aux soins communautaires (CASC) aux RLISS, en juin 2017. Conséquemment, quatre conventions collectives séparées ont été négociées autour d’une table de négociation.

Pour plus d’information sur l’entente, visitez : https://sefpo.org/nouvelles/les-membres-du-sefpo-aux-rliss-ratifient-un-nouveau-contrat.

Faits saillants du secteur

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée met l’accent sur les soins de santé communautaires

Depuis l'automne 2015, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD) porte son attention sur le secteur des soins de santé communautaires. Avec l’adoption de la Loi donnant la priorité aux patients, le MSSLD a soumis le secteur à une série de changements juridiques et structuraux.

Des CASC aux RLISS

Du 1er mai au 21 juin 2017, tous les Centres d'accès aux soins communautaires (CASC) en Ontario ont été intégrés aux Réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS). Le SEFPO a aidé plus de 600 membres pris dans l’engrenage de ce transfert. Pour consulter la FAQ du SEFPO, visitez https://sefpo.org/information/periode-post-transitoire-questions-frequentes-des-membres-du-sefpo-dans-les-unites-de.  

Les membres du SEFPO qui travaillaient pour un CASC sont restés membres du SEFPO en devenant des employés des RLISS. En dépit des promesses réitérées du MSSLD que la transition se ferait sans accroc, ce n'est pas comme ça que ça s’est passé. La première ronde de négociations centrales des RLISS pour ce nouveau groupe a été lancée en novembre dernier.

Rapport du comité d'experts

En juin dernier, le MSSLD a publié un rapport intitulé La santé publique au sein d’un système intégré de santé : Rapport du comité ministériel d’experts sur la santé publique. Au bout du compte, le comité ministériel d’experts a proposé de faire des 36 entités de santé publique existantes 14 conseils de santé régionaux (dans les limites existantes des RLISS).

Dans sa réponse au MSSLD, le SEFPO a parlé des graves implications du projet du gouvernement d’établissement de 14 entités régionales de santé publique et des modifications ultérieures à leur structure de gouvernance. À l’instar des conseils des RLISS, les changements dilueraient l’autorité et la responsabilisation locales et menaceraient la capacité locale de prise de décisions dans le meilleur intérêt des communautés et patients desservis, en faveur d’une stratégie gouvernementale provinciale globale pour les services de santé.

Comme l’a fait remarquer le SEFPO en réponse à la Loi donnant la priorité aux patients, il est devenu clair que depuis leur création, la principale fonction des RLISS n’était pas axée sur la planification de services qui pourraient répondre aux besoins de la population. Au lieu de ça, on s’est servi des RLISS comme d’outils pour déterminer les priorités de l’intégration et de la restructuration interminables des services de santé, afin de les réduire.

Amendements proposés au Règlement 566 au titre de la Loi sur la protection et la promotion de la santé (LPPS)

Le 26 octobre 2017, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée a proposé 11 amendements aux règlements au titre de la Loi sur la protection et la promotion de la santé (LPPS), avec pour objectif de « les moderniser et d'assurer que les programmes et services de santé publique demeurent à jour pour protéger la santé des Ontariens ».

Pendant une courte période de « consultation », le SEFPO a soumis sa réponse au « Résumé des modifications proposées au Règlement pris en application de la Loi sur la protection et la promotion de la santé », dans lequel le gouvernement proposait la suppression de plusieurs exigences en matière de qualifications professionnelles en santé publique.

Voici quelques extraits de la réponse du SEFPO :

Le SEFPO est profondément préoccupé par le fait que la suppression de ces qualifications professionnelles serve à réduire les coûts en permettant aux conseils de la santé d’embaucher du personnel moins qualifié. Une telle mesure aurait de graves conséquences sur la santé et la sécurité du public.

… Nous voulons mettre l’accent sur trois sujets de préoccupation à la lumière de l’information actuellement disponible :

  1. Que la suppression des qualifications professionnelles en vertu du Règlement 566 est une tentative de réduction des coûts en permettant aux conseils de santé d’embaucher du personnel moins qualifié, sans égard à la santé ou à la sécurité du public.
  2. Que le processus de modernisation des normes, conformément aux transformations plus générales du système de santé, vise à faciliter le téléchargement des services de santé publics.
  3. Qu’à la lumière des recommandations du comité ministériel d'experts en santé publique, la modernisation des normes fait partie d’un plan beaucoup plus grand visant à restructurer les unités de santé publique à l'image des RLISS (comme courtiers de services, plutôt que comme fournisseurs directs de services) ou peut-être même d’intégrer la santé publique entièrement sous l’égide des RLISS. »

En amendant le Règlement 566, le gouvernement de l'Ontario supprime les exigences en matière de qualifications des professionnels des soins de santé. Tandis que le gouvernement propose de décrire ces exigences dans un document d’orientation stratégique, elles ne seraient plus juridiquement contraignantes en vertu du règlement.

Vous pouvez lire la réponse complète du SEFPO (en anglais) en visitant http://sefpo.org/information/submission-patients-matter-public-health-matters.

Restez à l’écoute pour obtenir plus d’information de la Division des professionnels des soins de santé communautaires!