Skip to content
dev_services_opseu_french_banner.jpg

Intégration communautaire Quinte Ouest en conciliation

OPSEU/SEFPO flag
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les travailleurs d’Intégration communautaire Quinte Ouest (ICQO) entreront en conciliation avec leur employeur le 11 juillet prochain. Les négociations contractuelles à ICQO ont été interrompues après que l’employeur ait refusé d’offrir un contrat équitable.

L'ICQO a récemment embauché un nouvel adjoint non syndiqué à l'adjoint de direction relevant du directeur exécutif. Cette décision va à l'encontre des allégations d'insuffisance de fonds pour négocier un contrat équitable avec le personnel. Les travailleurs d'ICQO n'ont pas reçu d'augmentation salariale depuis 2009.

Le rapport élevé gestionnaires-personnel de première ligne est une source de frustration permanente pour les travailleurs de première ligne.

Le président du SEFPO a demandé à rencontrer la directrice exécutive d'ICQO, Starr Olson.

« Je veux lui parler de la structure de direction trop lourde au sein de cet organisme et de son impact sur les négociations », a déclaré Warren (Smokey) Thomas. « J'espère avoir sa réponse sous peu. »

« Le rapport entre le personnel de direction et le personnel de première ligne est quasiment de un à un! Ce n'est simplement pas la meilleure façon de maximiser les ressources », nous dit Cathy Suijker, la présidente de la section locale.

Les travailleurs d'ICQO ont envoyé une lettre au Conseil d'administration pour exprimer leurs préoccupations. Mettant l'accent, dans leur lettre, sur le problème de la structure hiérarchique pléthorique au sommet, les travailleurs demandent à ICQO comment l'organisme peut justifier le nombre élevé de gestionnaires salariés.

« L'argent tiré des fonds qui nous sont accordés pour payer tous ces gestionnaires pourrait être utilisé à meilleur escient, soit pour fournir des soins de qualité dans notre communauté », a ajouté Suijker. « Malheureusement, la réponse du Conseil d'administration n'a pas adressé nos préoccupations. La lettre du conseil est en fait très décourageante. »

Les travailleurs ont organisé un pique-nique de solidarité le 15 juin dernier, auquel a assisté le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, de même que des membres du conseil régional du SEFPO. L'activité a attiré un grand nombre de personnes, qui ont montré un soutien de premier ordre pour les travailleurs de première ligne et le travail important qu'ils accomplissent avec les membres les plus vulnérables de leur communauté.

ICQO compte 13 employés à temps plein et six employés à temps partiel régulier, ainsi qu'un certain nombre d'employés occasionnels. Les travailleurs à ICQO travaillent avec des adultes qui vivent avec un handicap de développement. Ils fournissent des services dans trois établissements résidentiels et dirigent également des programmes de jour, qui servent un grand nombre de personnes au sein de la communauté.

Pour plus d'information :

Chris Cormier, membre du conseil régional du SEFPO, 613-921-5346 (cell.)

Cathy Suijker, déléguée à la section locale 403 du SEFPO, et présidente de l'équipe de négociation, 613-743-2423 (cell.)