Communiqués bannière

Consultez les travailleurs de première ligne avant de rouvrir les écoles : OPSEU/SEFPO

Mises à jour sur Coronavirus et la COVID-19. Une croix verte sur fond bleu.
Facebook
Twitter
Email

Toronto – L’OPSEU/SEFPO demande au gouvernement d’améliorer les protocoles concernant les ÉPI et la recherche de contacts et de consulter étroitement les travailleurs de première ligne pour assurer la sécurité lors de la réouverture des écoles publiques en Ontario.

« Les travailleurs de première ligne savent ce qu’il faut faire pour assurer leur propre sécurité et celle de leurs élèves », a déclaré le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Ils s’inquiètent de choses comme la recherche de contacts, la distanciation physique et les déplacements dans les classes élémentaires, secondaires et d’apprentissage des adultes. »

Le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, a annoncé une prolongation jusqu’au janvier 25 de l’apprentissage en ligne pour les élèves des écoles élémentaires du Sud de l’Ontario. Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, a également annoncé que le gouvernement étendra les services de garde d’urgence pour les enfants des travailleurs de l’éducation qui procurent un soutien en personne aux élèves qui ne peuvent pas suivre l’apprentissage à distance.

Compte tenu du fait que les taux d’infection à la COVID sont à leur plus haut niveau et ont quadruplé chez les enfants d’âge scolaire au cours des dernières semaines, l’OPSEU/SEFPO, qui représente 8 000 travailleurs dans les conseils scolaires de la province, dit que c’était la bonne décision.

« Les travailleurs de soutien de première ligne sont aux prises avec de l’anxiété, une charge de travail accrue et des pertes de salaire liées à des dysfonctionnements dans les mécanismes de signalement et dans la recherche de contacts », a souligné le président Thomas. « Il est important de mettre en place des protocoles normalisés de recherche de contacts dans tous les conseils scolaires publics », a ajouté Smokey Thomas. « Ce n’est pas bien de sorcier, alors faisons-le.  Des vies et l’apprentissage en dépendent. »

L’OPSEU/SEFPO dit que ses travailleurs de soutien à l’éducation sont trop souvent les héros oubliés du système d’éducation de l’Ontario. De nombreux travailleurs de l’éducation qui procurent un soutien aux enfants ayant des besoins spéciaux travaillent en classe depuis le 4 janvier 2021 – alors même que la province renforce encore davantage ses restrictions de confinement et que le nombre de cas de COVID ne cesse d’augmenter.

« Lorsque les taux d’infection à la COVID grimpent dans tous les groupes d’âge, on doit appuyer sur les freins et considérer sérieusement des mesures de protection supplémentaires dans les écoles et les salles de classe », a déclaré pour sa part le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « Nous avons l’occasion de travailler ensemble pour que la réouverture des écoles se fasse en toute sécurité et pour les garder ouvertes. Ne la laissons pas passer. Tirons parti de l’expérience de nos travailleurs de première ligne – et faisons ce qu’il faut ».

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931