Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Les agents correctionnels inquiets de l'engagement de la province à réduire le recours à l’isolement cellulaire

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À partir de maintenant, les prisons et établissements correctionnels de l’Ontario n’auront recours à l’isolement « qu’en dernier ressort ». C’est la principale réflexion à laquelle le ministère des Services communautaire et des Services correctionnels a abouti 19 mois après avoir annoncé qu’il entreprenait un examen complet des politiques de la province sur l’isolement cellulaire.

« L’isolement cellulaire a toujours été une mesure de dernier ressort », a déclaré le président de la Division des Services correctionnels du SEFPO, Monte Vieselmeyer, à CityNews, « Si nous avions d’autres options auxquelles recourir, nous les utiliserions déjà. » Lire l’article…

Connexe : Le SEFPO dans les nouvelles