Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Agents correctionnels blessés dans une attaque brutale

La pénurie de personnel et les nouveaux règlements entourant l’isolement ne sont que deux des raisons pour lesquelles la violence dans les prisons ontariennes est « hors de contrôle », a dit le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. Monsieur Thomas a fait ce commentaire après que deux agents de correction aient été envoyés à l'hôpital suite à une attaque brutale perpétrée par trois détenus la semaine dernière. Lire l’article dans le Toronto Sun.

Connexe : Le SEFPO dans les nouvelles

Connexe : Page d’index Services correctionnels en état de crise