Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Investissement dans les Services correctionnels : un pas dans la bonne direction

Toronto –  Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) réagit positivement à l’annonce ce matin du ministre des Services correctionnels, David Orazietti, sur les réformes du système correctionnel brisé de la province.

« Nous estimons que ces mesures sont un pas dans la bonne direction », a déclaré Monte Vieselmeyer, président de la Division des Services correctionnels du SEFPO. « Nous voyons ici une reconnaissance longtemps attendue de l’existence d’une crise au sein des services correctionnels et du fait que cette crise fait de profonds ravages tant parmi les employés et que parmi les délinquants. Les mesures annoncées devraient permettre de commencer à apporter des changements positifs. »

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, le ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels a déclaré qu’il attribuerait 33 millions de dollars supplémentaires par année aux services correctionnels, ce qui permettra l’embauche de personnel de première ligne supplémentaire, non seulement de nouveaux agents de correction, mais aussi des infirmières, des infirmières en santé mentale, des travailleurs sociaux, des psychologues et du personnel de récréation. Les nouveaux investissements aideront également à réduire le recours à l’isolement et à faire des choix d’investissement de capitaux pour améliorer la sécurité et le bien-être du personnel et des détenus.

Ces réformes arrivent en plein milieu d’une crise soutenue au sein des services correctionnels, pour laquelle le SEFPO fait depuis longtemps campagne afin d’aborder les problèmes de surpeuplement, sous-effectif, pénurie de services de santé mentale et bien d’autres.

Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO, accueille favorablement ces nouvelles dépenses.

« Il faut reconnaître ce qui a été fait », a déclaré Monsieur Thomas. « Je félicite le ministre David Orazietti pour avoir écouté les préoccupations du personnel de première ligne. Ces mesures de soutien, et plus particulièrement l’embauche de nouveaux employés qui s’occuperont des détenus avec des besoins spéciaux, sont les bienvenues. »

Monsieur Thomas s’est dit déçu, toutefois, que le plan du ministère inclue l’embauche de 46 nouveaux cadres.

« Je l’ai dit et redit un nombre incalculable de fois, mais le fait est qu’en situation de crise, les ressources doivent aller aux premières lignes », a-t-il ajouté. « Nous ne manquons pas de cadres; nous manquons de tout sauf de cadres. »

Pour plus d'information : Monte Vieselmeyer, 705-627-1942; Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931

Connexe : Page d'index des Services correctionnels en état de crise