Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

Les travailleurs des Services correctionnels ratifient leur convention collective

TORONTO – Presque 6 000 travailleurs des Services correctionnels qui travaillent dans les établissements correctionnels et supervisent les délinquants dans la communauté ont ratifié leur convention collective avec le gouvernement de l’Ontario.

Dans un scrutin tenu du 4 au 6 mars, les membres des Services correctionnels ont voté à 84 pour cent en faveur d’un contrat de quatre ans.  Parmi ces membres on compte les agents des Services correctionnels et les travailleurs qui s’occupent des jeunes délinquants dans les établissements correctionnels, ainsi que les agents de probation et de liberté conditionnelle qui supervisent les délinquants dans la communauté.

À la fin de janvier, les membres avaient voté à 89 pour cent en faveur d’une grève par suite d’une proposition gouvernementale qui limiterait les congés de maladie à seulement cinq jours par an, ainsi que une pénalité monétaire pour tout conge de maladie dépassant cinq jours.

« Les membres ont indiqué clairement que cet assaut à leurs congés de maladie était inacceptable, surtout en raison des problèmes non résolus et de longue durée de la surpopulation, des conditions de travail et de l’exposition aux maladies dans les établissements correctionnels,  » a déclaré David Kerr, président de l’équipe de négociation des Services correctionnels.  «  Cette offre protège les membres qui sont malades, et étant donné la situation économique, donne à nos membres un accord juste et équitable sur le salaire pour la durée du contrat. »

Parmi les points saillants de l’accord on compte une augmentation salariale de 7,75 pour cent sur quatre ans, accompagnée des rajustements pour les cas spéciaux de certaines classifications.  Il y a aussi un nouveau libellé pour résoudre en collaboration les problèmes de absence (et les causes fondamentales) ainsi que du libellé pour traiter les problèmes de charge de travail pour les membres qui supervisent les délinquants dans la communauté.

Warren (Smokey) Thomas, président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario, a dit qu’il est content que les membres des Services correctionnels ont ratifié la convention, et veut se concentrer maintenant sur les conditions de travail dans le système des Services correctionnels de l’Ontario.

« Depuis au moins 20 ans les gouvernements successifs ignorant les conditions de travail qui dégringolent dans les prisons et la charge de travail impossible à gérer dans la supervision des délinquants dans la communauté, »  Thomas a déclaré.  « Nous avons demandé une enquête auprès des Services correctionnels et nous voulons que le gouvernement s’engage réellement à commencer à régler les problèmes. »

Don Ford, Communications du SEFPO (416) 448-7442