Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

Les travailleurs des Services correctionnels votent pour la grève

TORONTO – Presque 5 500 travailleurs des Services correctionnels qui travaillent dans les établissements correctionnels et supervisent les contrevenants dans la communauté ont voté à 89 pour cent en faveur d’une grève.

Problème fondamental : un plan du gouvernement qui vise à pénaliser les agents des Services correctionnels et les travailleurs s’occupant des jeunes contrevenants qui prennent plus de cinq jours de maladie par an. Dave Kerr, président de l’équipe de négociation des Services correctionnels, dit qu’il est content que les membres accordent leur appui à l’équipe, et s’attend à retourner à la table de négociation.

« Le rejet à ce pourcentage aussi élevé devrait montrer au gouvernement que TOUS nos membres ne sont pas intéressés à une offre patronale qui punit les agents des Services correctionnels et les travailleurs s’occupant des jeunes contrevenants, même les membres qui ne pas directement touchés, » Kerr a déclaré. « Les agents de probation et de liberté conditionnelle, ainsi que les huissiers et les autres membres dans les établissements et dans la communauté ont tous rejeté cette offre. Nous sommes certains que nous pouvons travailler avec le gouvernement pour arriver à une entente acceptable afin de résoudre les problèmes qui existent depuis longtemps dans les Services correctionnels. »

Les autres 35 000 membres de la FPO qui travaillent directement pour le gouvernement de l’Ontario ont ratifié leur accord de principe. Cet accord contient une augmentation salariale de 7,75 pour cent sur quatre ans, accompagnée des améliorations aux avantages sociaux, à la sécurité d’emploi ainsi que des gains pour les travailleurs à contrat.

Warren (Smokey) Thomas, président du Syndicat des employés de la fonction publique, dit qu’il est content que cette partie du contrat de la FPO a été ratifiée, et qu’il fera tout son possible pour appuyer les membres des Services correctionnels à mesure qu’ils retournent à la table de négociation.

« Le gouvernement a montré une très bonne collaboration pour conclure l’accord de principe pour tous nos membres à l’extérieur des Services correctionnels, » Thomas a déclaré. « Maintenant, il doit montrer la même bonne volonté avec nos membres des Services correctionnels. »

Pour de plus amples renseignements :

Don Ford, Communications du SEFPO 416-448-7442