Skip to content
1400-200_300dpi-indigneous_circle_fr.jpg

La COVID-19 et la résilience des populations autochtones en cette Journée internationale des peuples autochtones

Indigenous Circle
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À l’occasion de la Journée internationale des peuples autochtones célébrée par les Nations Unies ce dimanche 9 août, réfléchissons aux conséquences de la COVID-19 sur les peuples autochtones du Canada.

Le Cercle des Autochtones du SEFPO encourage tous les membres du SEFPO à participer à un séminaire en ligne le lundi 10 août, de 9 h à 11 h, dont le thème est « COVID-19 et la résilience des populations autochtones ». 

Pour participer au webinaire et pour de plus amples renseignements, cliquez ici : https://www.un.org/development/desa/indigenouspeoples/international-day-of-the-worlds-indigenous-peoples/2020-2.html

Selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, la solidarité dont font preuve quotidiennement les membres du syndicat peut aider les communautés autochtones du monde entier à faire face à la COVID-19. 

« La COVID-19 a eu des conséquences dévastatrices sur plus de 476 millions d’Autochtones dans le monde, mais en faisant preuve de solidarité, on peut appuyer la résistance des peuples autochtones », a déclaré Smokey Thomas. « Le SEFPO se tient aux côtés des communautés autochtones pour lutter contre les effets de la pandémie. » 

Le Cercle des Autochtones et le Fonds pour la justice sociale du SEFPO ont une solide expérience dans le domaine de la solidarité autochtone à l’échelle mondiale, comme :

La présidente du Cercle des Autochtones, Krista Maracle, dit qu’on doit intensifier les efforts pour protéger les communautés autochtones vulnérables partout dans le monde et commencer par exiger que le gouvernement du Canada joigne le geste à la parole et modifie toutes ses lois afin qu’elles soient en accord avec l’ONU, comme  la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, notamment en ce qui concerne l’obligation “d’obtenir leur consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause” ».