Communiqués bannière

Flambée de COVID-19 à Maplehurst : L'OPSEU/SEFPO félicite ses membres des services correctionnels

Milton – L’OPSEU/SEFPO fait l’éloge des actions des membres qu’il représente au Centre correctionnel Maplehurst de Milton, lesquels ont combattu vigoureusement l’épidémie de COVID qui a durement touché l’établissement.

« Je suis extrêmement fier des efforts héroïques que déploient nos membres des services correctionnels pour contenir le virus », a déclaré le président du syndicat, Warren (Smokey) Thomas. La situation aurait pu être bien pire. »

Quelque 116 détenus et 64 employés testaient positif. Pas plus tard que la semaine dernière, le nombre de cas augmentait de 15 à 30 par jour.

« Nous avons proposé un certain nombre de mesures de protection proactives à l’employeur il y a de cela 11 mois », a déclaré Ryan Graham, coprésident du Comité provincial mixte sur la santé et la sécurité au travail. « Compte tenu de l’épidémie actuelle, nous formulons d’autres recommandations, et nous sommes impatients de les mettre en place  dès que possible. »

« Au niveau du ministère, nous continuons de fournir des recommandations proactives à l’employeur », a-t-il ajouté. « Nous demandons des masques N95 pour le personnel de l’unité d’isolation et une formation appropriée en ce qui concerne les ÉPI. Nous éprouvons également des difficultés face à la réutilisation inutile des ÉPI. Les stocks augmentent, et maintenant que la disponibilité est suffisante, la sécurité du personnel ne devrait pas être mise en danger. »

Peter Figliola, président de la section locale 234 de l’OPSEU/SEFPO, a déclaré : « Pour atténuer le risque de propagation dans la communauté locale, nous avons demandé au personnel de travailler deux semaines consécutives, tout en étant logé à l’hôtel de l’autre côté de la rue. Nous avons demandé un nettoyage plus à fond, la distanciation physique, notamment en laissant sortir seulement la moitié des détenus à la fois, et des caméras de détection de la fièvre aux entrées. »

En outre, la section locale veut que le système de ventilation obsolète et dangereux soit réparé. Les taux d’humidité sont dangereusement bas, ce qui favorise la transmission de la COVID en desséchant le système respiratoire. Ils veulent aussi un moyen plus sûr pour gérer les procédures judiciaires sous format audio et vidéo, afin de permettre aux détenus d’accéder plus facilement au système de justice.

« Le personnel devrait être en mesure de s’isoler après un test positif ou s’il soupçonne avoir contracté le virus et qu’il attend les résultats d’un test », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, lui-même agent correctionnel. « Heureusement, personne n’est mort. Mais j’encourage vivement le personnel, l’employeur et les autorités sanitaires à continuer de travailler ensemble pour mieux protéger chaque personne au centre Maplehurst. »

« Nous demandons au gouvernement de veiller à ce que le centre Maplehurst et tous les établissements correctionnels de la province soient une priorité absolue en ce qui concerne la nécessité de s’assurer que chacun dispose de l’équipement de protection individuelle approprié et adéquat », a déclaré M. Thomas. « La santé et la vie des détenus, du personnel et de la collectivité en dépendent. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; 
OPSEUCommunications@opseu.org