Skip to content
news_announcements_french.jpg

Le jour J et la COVID-19 : Répondre à l’appel, hier et aujourd’hui

Headstone of 21 year old fallen soldier. Shot taken at the memorial Canadian cemetery in Normandy France, Bény-sur-Mer Canadian War Cemetery.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le 6 juin 1944, les alliés débarquaient sur cinq plages de Normandie pour la plus grande invasion de l’histoire.  Tous les 6 juin, nous rendons hommage à ceux et à celles qui ont participé au débarquement, y compris aux plus de 14 000 Canadiens qui ont débarqué à Juno Beach.

Des milliers de soldats alliés ont perdu la vie ce jour-là, dont 359 Canadiens.  C’était le début de la fin pour la suprématie des nazis sur le continent européen et pour l’Allemagne qui allait capituler onze mois plus tard.

Après la fin de la guerre, les sacrifices consentis par ces braves Canadiens ont engendré la création de programmes sociaux universels pour venir en aide aux pauvres et aux chômeurs, aux enfants et aux personnes âgées, ainsi que des investissements importants dans l’infrastructure et les services publics.

N’oublions pas les sacrifices qui ont été faits le jour J alors que nous luttons pour des réformes pour remédier aux défaillances de notre système de soins de longue durée qui ont été mises en évidence par la crise de la COVID-19 ces derniers mois.   Nombre de vétérans dépendent de ce système et ils méritent qu’on leur donne les meilleurs services possibles.

Au moment de commémorer le courage et le sacrifice d’un si grand nombre de jeunes gens qui ont perdu la vie le jour J, nous réitérons notre appel pour maintenir la paix dans le monde et protéger les services qui sont si importants pour la santé et le bien-être de notre société.

En toute solidarité,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO