Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

Les délégués tracent la voie à suivre pour le SEFPO dans la FPO

Environ 600 membres du SEFPO qui travaillent dans 27 ministères étaient à Toronto ce week-end pour élire leurs équipes et tracer la voie à suivre pour le syndicat dans la Fonction publique de l’Ontario (FPO).

Very large number of people seated at tables in a convention room

600 membres de la Fonction publique de l'Ontario se rencontrent pour leur réunion divisionnaire 2016

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a donné son discours d’ouverture en se concentrant sur les efforts incessants du gouvernement de privatiser les services offerts par les membres du SEFPO.

Pour lutter contre la menace de privatisation, Thomas a présenté la vaste campagne provinciale du SEFPO : « Ça nous appartient ! »

Large blue banner reading "We Own It!" and "Ça nous appartient!"

Le thème de la campagne du SEFPO visant à lutter contre la privatisation écrit en gros

« Cette initiative atteindra tous les lieux de travail et toutes les collectivités de la province,  » a-t-il dit.  « Et je compte sur vous tous pour entamer un débat sur la privatisation.  Cette fois-ci, nous pouvons gagner. »

Thomas a noté que, sous la surveillance de la première ministre Kathleen Wynne, la lumière de la justice en Ontario a estompé.

smokey.png

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, parle aux délégués.

« Elle aime se faire appeler la première ministre de la justice.  Mais je l’appellerais la première ministre de l’injustice, parce que chaque marqueur unique d’une société civile est disparu. »

Thomas a souligné la décision unilatérale du gouvernement de faire payer les retraités la moitié de leurs primes de l’assurance-maladie.

« J’ai demandé à [la présidente du Conseil du Trésor] Liz Sandals comment elle peut justifier le fait que quelqu’un avec une rente de 18 000 $ paie exactement le même montant des primes qu’un sous-ministre à la retraite.  Elle a dit qu’on ne lui a pas informé.  Elle m’a répondu de sang-froid. »

Le président du SEFPO a mis les jeunes travailleurs en avant et au centre, notant leur importance pour l’avenir du SEFPO.  Il a félicité leur refus d’accepter des emplois précaires faiblement rémunérés avec aucuns avantages sociaux.

[Le premier ministre du Canada] Justin Trudeau a parlé à voix haute comment on peut dialoguer avec des gens qui nous tournent le dos.  Et bien, nous avons essayé de dialoguer pendant 30 ans pour lutter contre l’ordre du jour de droite.  Il est temps de passer à l’action.

« C’est un combat générationnel.  Les jeunes travailleurs doivent être prêts à relever le défi car nous sommes là pour bien plus longtemps que ça. »

mickey1.jpg

Mickey Riccardi, coprésidente du Comité des relations employés-employeur (CREE)

Mickey Riccardi, coprésidente du Comité des relations employés-employeur (CREE) a présenté un rapport détaillé de l’état actuel de la FPO.  Elle a parlé passionnément le trillium qu’elle a reçu récemment au bout de 30 ans de service dans la Fonction publique de l’Ontario.

« Ce trillium est hautement symbolique, » a-t-elle dit.  « Il représente la sagesse, le dévouement, l’engagement et la persévérance des employés de la fonction publique.  Nous devons dire à Kathleen Wynne que le trillium n’est pas à vendre – parce que … Ça nous appartient ! »

cindy.jpg

Cindy Falcao

En présentant le rapport du CREE, membre de la Fonction publique de l’Ontario, Cindy Falcao, a souligné la recherche du gouvernement d’un agent principal pour diriger les quatre projets-pilotes en informatique : la vaccination, le ServiceOntario, le Gouvernement ouvert et le RAFEO.

En mettant à jour le Régime de retraite du SEFPO, les membres du Conseil exécutif, Len Elliot et Gareth Jones, ont sonné l’alarme sur les efforts concertés du gouvernement de prendre les 135 milliards de dollars de plusieurs régimes de retraite du secteur public.   « Ils visent notre régime de retraite, » Jones nous a averti.   « Ils ont besoin de bâtir l’infrastructure – et ils veulent le faire avec nos économies de retraite.  C’est un assaut à notre retraite – et nous devons nous défendre. »

Trois rapports du personnel du SEFPO ont suivi.  Ils ont mis à jour les renseignements sur l’équité salariale, le RILT et la campagne … Ça nous appartient !

ram.jpg

Mobilisateur de la campagne … Ca nous appartient, Ram Selvarajah

Le mobilisateur de la campagne … Ça nous appartient, Ram Selvarajah – l’un des 28 membres formés pour mener à bien la campagne – a donné un témoignage puissant sur l’initiative du SEFPO contre la privatisation.  Il a examiné les nombreuses façons dont les membres de la FPO pourraient aider à influencer l’opinion publique, y compris consacrer plus de temps dans les réunions des membres pour parler de la privatisation, et surtout, en parler avec la famille, les amis, les voisins et les membres de la communauté.

Avec conviction et énergie, Selvarajah a parlé de la façon dont les libéraux ont encadré le travail des employés de la fonction publique.

« Ils essaient de nous faire honte de notre travail; mais c’est eux qui devraient avoir honte.  Quand ils nous attaquent ou attaquent les services publics, ils attaquent tous les Ontariens. »

Les paroles passionnées de Selvarajah ont provoqué des applaudissements prolongés et les présentations se sont terminées pour le week-end.  Inspirés, redynamisés, et unis, les membres de la FPO se regroupent pour mener à bien la lutte pour l’équité, l’égalité des chances, et les services publics de qualité en Ontario.