Skip to content
disability_opseu_french_banner.jpg

Le Caucus des personnes handicapées lance un appel à l'action dans le discours du Trône

OPSEU Disability Rights Caucus, Caucus des personnes handicapees du SEFPO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le Caucus des personnes handicapées (CPH) du SEFPO dit que le gouvernement fédéral doit prendre des mesures immédiates pour faire en sorte que les personnes handicapées ne soient pas laissées pour compte dans le monde post-pandémique. 

« Le CPH veut que le prochain discours du Trône contienne l’engagement de renforcer les mesures d’aide pour les nombreux Canadiens handicapés qui ont vu leurs difficultés quotidiennes s’aggraver durant la pandémie », ont déclaré Gillian Axten et Janet Heyman, coprésidentes du CPH.    

Des appels semblables ont également été lancés par David Onley, ancien lieutenant-gouverneur de l’Ontario, Mayo Moran, doyenne et professeur de droit au Collège Trinity, et Charles Beer, ancien ministre des Services sociaux et communautaires de l’Ontario.  

Les trois stratégies clés nécessitant une action gouvernementale sont les suivantes :  

  • Renforcer la mise en application de la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO) et la mettre en œuvre intégralement d’ici 2025;  
  • Encourager l’embauche d’un plus grand nombre de travailleurs handicapés; et  
  • Mettre en œuvre un régime national sur le revenu de base pour les personnes handicapées.    

La pandémie a ralenti le rythme déjà lent du changement et de plus en plus de personnes handicapées sont aux prises avec un manque cruel de soutien du revenu et d’accessibilité au Canada. Les bénéficiaires du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) qui vivent à Toronto reçoivent par exemple 1 169 $ par mois, mais payent en moyenne un loyer mensuel de 1 374 $. 

En raison de la crise de la COVID-19, il est également plus difficile d’obtenir des ordonnances, d’accéder aux soins de santé, à l’éducation et aux soutiens du revenu, comme la Prestation canadienne d’urgence. Un plan exhaustif est nécessaire pour permettre aux bénéficiaires du POSPH, et à d’autres personnes, d’avoir accès à la Prestation canadienne d’urgence et à d’autres soutiens post-pandémiques. 

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, souligne le fait que les personnes en situation de handicap sont souvent les oubliés des annonces d’aide financière, tant au palier provincial qu’au palier fédéral. 

« Le résultat est que de nombreuses personnes handicapées tombent plus profondément dans la pauvreté, la marginalisation et la dépression », a déclaré le président Thomas. « Certaines personnes envisagent le suicide quand elles doivent faire face à des choix entre acheter de la nourriture ou payer le loyer. C’est inacceptable dans un pays riche comme le Canada. » 

Le premier vice-président/trésorier, Eduardo (Eddy) Almeida, dit que c’est toute la société canadienne qui en profite quand les Canadiens en situation de handicap ont la possibilité d’accéder pleinement aux services publics et privés. 

« Lorsque les règles du jeu sont équitables, les Canadiens handicapés ont prouvé à maintes reprises qu’ils peuvent briller dans n’importe quel milieu de travail », a déclaré Eddy Almeida. « Ils ont tellement de choses à apporter. Non seulement c’est la bonne chose à faire moralement, mais c’est également la bonne chose à faire économiquement. » 

Le SEFPO et le CPH exhortent le gouvernement fédéral à prendre immédiatement des mesures pour faire en sorte que les Canadiens handicapés, qui ne sont en rien responsables, ne soient pas laissés pour compte. Le gouvernement doit accélérer rapidement l’application de la LAPHO afin qu’elle s’applique pleinement dans les services, l’éducation et la santé; établir des objectifs clairs et les faire appliquer pour embaucher davantage de personnes handicapées; et mettre en place une stratégie nationale sur le revenu de base, comme le RPC et la prestation canadienne d’urgence, visant à soutenir spécifiquement les personnes handicapées dans le Canada post-pandémique.   

Pour en savoir plus :  Article du Star – « Strengthening Canada’s disability community in a post-pandemic world »