Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO s'interroge... L'alcool et l'argent graissent-ils les rouages de la Nation Ford?

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas speaking into a microphone in front of an Ontario flag.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le SEFPO demande au commissaire à l’intégrité de la province d’examiner l’influence de l’industrie de la bière et du vin sur les politiques du gouvernement Ford en ce qui concerne les boissons alcoolisées.

Pour cette année seulement, le SEFPO a découvert près de deux douzaines de cas où des groupes ou des individus associés à l’industrie de la bière ou du vin avaient fait des dons aux Conservateurs.

« Personne ne devrait être surpris, mais il semble que l’argent fasse foi dans la Nation Ford », a déclaré jeudi le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

Le SEFPO a passé en revue la base de données d’Élections Ontario des individus ou groupes contributeurs, ainsi que le registre des lobbyistes, et il a découvert qu’un certain nombre d’établissements vinicoles, brasseries et groupes de l’alimentation et des boissons avaient contribué au Parti progressiste-conservateur.

Les contributions se montent à des milliers de dollars, et selon M. Thomas, cela explique bien des choses.

« Nous observons le gouvernement Ford prendre des décisions imprudentes en ce qui concerne la vente de bière et de vin chez les dépanneurs et autres détaillants privés, malgré que les sondages démontrent de manière soutenue que les Ontariens estiment que la LCBO est mieux placée pour garder l’alcool hors de la portée des mineurs », a déclaré M. Thomas.

« Nous savons désormais pourquoi ils prennent ces décisions totalement absurdes! Les arguments du peuple ne semblent guère pouvoir amenuiser l’appât du gain! »

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a déclaré que la situation devrait inciter le commissaire à l’intégrité à analyser sérieusement l’influence indue de l’industrie des boissons alcoolisées sur les décisions du gouvernement Ford.

« Il est temps de tirer les choses au clair en ce qui concerne le gouvernement Ford », a dit M. Almeida. « C’est déjà assez décevant que le réseau de propagande Ford Ontario News Now fasse de la publicité gratuite pour les établissements vinicoles, mais les répercussions en ce qui concerne la politique gouvernementale sont encore plus alarmantes. »

Selon M. Thomas, trop de questions restent sans réponse, et on ne peut plus les ignorer.

« Lorsque la police soupçonne une personne de conduite en état d’ébriété, elle l’arrête et la soumet à des tests pour connaître la vérité », a déclaré M. Thomas. « Les Ontariens ont besoin d’une personne comme le commissaire à l’intégrité pour soumettre ce gouvernement au test de l’ivressomètre, parce qu’il semblerait bien que les Conservateurs soient sous l’effet de dollars trempés d’alcool. »

Renseignements :

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, 613-329-1931