Communiqués bannière

L'appât du gain aveugle les médecins de la clinique d'Owen Sound, nous dit M. Thomas

Owen Sound – L’avarice révoltante des médecins de la Family Health Organization nous empêche de poursuivre les négociations, déclarait mercredi le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

Les pourparlers entre les membres en grève du SEFPO et les médecins propriétaires de la clinique d’Owen Sound ont été interrompus ce mardi, après que les médecins aient dit qu’ils avaient l’intention de mettre à la porte tous les grévistes sauf quelques-uns.

 « Je n’arrive pas à croire à quel point ces médecins sont arrogants et avides de gain », s’est écrié M. Thomas.  « Ils ont décidé de laisser tomber des employés dévoués pour se farcir les poches d’autant de dollars du contribuable qu’ils le peuvent; l’appât du gain les rend aveugles. »

Une entente semblait se profiler à l’horizon mardi, mais les médecins ont insisté sur la mise à pied de l’infirmière autorisée, de neuf infirmières auxiliaires autorisées et de cinq employés de bureau. Ils ont indiqué vouloir créer de nouveaux postes d’assistant médical, de coordonnateur du cheminement des patients et d’employé de soutien à l’entretien. Ces nouveaux postes ne feraient pas partie d’un ordre professionnel qui garantit la confidentialité aux patients, certaines normes de soin et la présence d’une équipe de soins de santé.

« Pour fournir des soins de santé de qualité, on a besoin d’une équipe dévouée », a dit M. Thomas. « Comment peut-on avoir un système de soins de santé universel avec ces cliniques strictement exploitées à profit? »

« Owen Sound mérite bien mieux que de simples coordonnateurs du cheminement des patients, quels qu’ils soient. »

Monsieur Thomas demande à la ministre de la Santé, Christine Elliott, d’intervenir et de demander à ces médecins de lui rendre des comptes.  Il a également demandé à Mme Elliott d’ordonner une vérification des cliniques de santé familiale.

« Pendant cette grève, nous avons observé ces médecins utiliser les dollars publics attribués à la santé sur des avocats de Toronto surpayés et sur du personnel de sécurité privé. Il est temps de soulever la pierre et de passer ces cliniques au peigne fin », a encore dit M. Thomas.  « Les contribuables doivent savoir sur quoi l’argent public est dépensé dans ces cliniques. »

Les travailleurs de la Family Health Organization sont en grève depuis le 22 mai; tout ce qu’ils demandent, c’est d’être payés la même chose que les autres employés de la région qui font le même travail.

Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO, a encouragé les grévistes membres du SEFPO à rester forts et à ne pas se laisser décourager.

« Nous n’avons rien vu d’aussi ridicule de la part de médecins depuis le sketch que les Trois Stooges avaient créé sur des médecins », a dit M. Almeida. « Toutefois, les Drs Larry, Curly et Moe étaient censés nous faire rire. Ce que nous voyons à Owen Sound n’a rien de drôle. »

« Aux membres sur le piquet, je dis, ne vous inquiétez pas, le SEFPO est prêt à tout pour vous. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, 613-329-1931