Menu
Menu
news_press_releases_french.jpg

Après des mois d’efforts opiniâtres, un premier accord de principe est conclu

Après des mois d’efforts opiniâtres, un premier accord de principe est conclu

We the North
We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Newmarket – Deux ans et demi après leur adhésion au Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) et 19 mois après avoir commencé à négocier, quelque 200 travailleurs des services aux personnes ayant un handicap de développement chez Intégration communautaire District de Newmarket/Aurora sont parvenus à un premier accord de principe.

L’offre, atteinte après un marathon de 18 heures de négociation, contient toute une série d’améliorations importantes aux salaires, avantages sociaux et conditions de travail, notamment :

  • une augmentation salariale de 1 $ de l’heure pour toutes les catégories d'emploi;
  • une augmentation supplémentaire de 65 cents de l’heure pour les catégories d'emploi les moins bien rémunérées;
  • des catégories d’emploi et taux de rémunération clairement définis;
  • l’obtention d’un jour de congé de plus par année, ainsi que du congé civique, au mois d’août, payé;
  • un libellé sur la sécurité d'emploi, l’ancienneté et les mises à pied et rappels;
  • une procédure de règlement des griefs complète; 
  • une augmentation de l’indemnité au kilomètre de trois cents le kilomètre; et
  • le nettoyage des véhicules des membres pris en charge par l’employeur lorsqu’utilisés pour le travail.

La présidente de la section locale 386 du SEFPO, Kelly Holmes, est aussi présidente de l’équipe de négociation. Elle a dit que les longs mois passés à négocier, depuis novembre 2014, ont porté fruits.

« Ce contrat de principe est très avantageux. On a lutté âprement, mais nos membres nous ont soutenus sans relâche, et ça a fait toute la différence. Ils n’ont jamais lâché, et nous ont donné un mandat de vote solide (94 pour cent), envoyant un message fort à l’employeur, comme quoi nous étions là pour faire avancer les choses. »

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a suivi de près les pourparlers et s’est dit ravi de la conclusion d’un contrat.

« Quand je me suis réveillé ce matin pour apprendre que ces travailleurs dévoués avaient conclu une entente de principe, ma confiance dans le pouvoir du processus de négociation collective s’est renouvelée. Tout est possible lorsque deux parties travaillent en vue d’un but commun. »

« La mise en place d’un premier contrat solide est une bonne chose pour les travailleurs, pour l'employeur et pour les clients », a encore dit Monsieur Thomas. « Je tiens à féliciter les membres de l’équipe de négociation pour leur persévérance. »

Les détails du vote de ratification vous seront bientôt communiqués.

Pour plus d'information : Kelly Holmes, 905-441-6171