Le budget de Doug Ford punit les héros et récompense les méchants : OPSEU/SEFPO

OPSEU / SEFPO flag
Facebook
Twitter
Email

Toronto – Les dirigeantes de l’OPSEU/SEFPO disent que les héros du secteur public et les travailleurs de première ligne qui ont aidé l’Ontario à traverser la pandémie devraient être récompensés, et non pas punis par le gouvernement Ford.

La présidente de l’OPSEU/SEFPO, JP Hornick, a déclaré qu’il y a dans le budget beaucoup d’argent public pour les PDG du secteur privé, alors que le secteur public continue d’être privé de financement. Dans le budget pandémique de l’an dernier, le premier ministre Ford avait prévu de l’argent pour les soins de santé et d’autres programmes publics, puis il avait ensuite refusé de le dépenser au moment où nous en avions le plus besoin.

« Doug Ford n’est pas du côté des travailleurs comme le montre ce budget », a déclaré JP Hornick. « Il n’a tiré aucune leçon de cette pandémie, investissant de l’argent dans des sociétés privées plutôt que dans des services publics, et en privant les travailleuses et travailleurs de première ligne de leurs droits. »

Des logements aux transports en commun, en passant par les routes et les soins de santé, les dirigeantes de l’OPSEU/SEFPO disent que ce budget fait la part belle aux investisseurs, pas à la population.

« Doug Ford divertit les fonds du bien public au profit des sociétés », a déclaré Laurie Nancekivell, première vice-présidente/trésorière de l’OPSEU/SEFPO. « Les promoteurs privés, les prestataires de soins de longue durée et de soins à domicile à but lucratif figurent parmi les grands gagnants de ce budget. Pendant ce temps, les travailleurs continuent de subir des réductions salariales et des violations de leurs droits. »

La loi anti-travailleurs est toujours en vigueur, plafonnant les augmentations de salaire à un pour cent, ce qui permet aux employeurs de violer les contrats syndicaux pendant la pandémie et de laisser le gouvernement choisir les travailleurs qui reçoivent des augmentations salariales. Elle a de surcroît engendré une crise de dotation en personnel qui touche tous les services publics.

Dans le même temps, le budget fait également peser des menaces de fermetures et de délocalisations sur des bureaux du gouvernement. JP Hornick a déclaré que le gouvernement devrait mettre l’accent sur l’expansion des services publics sur tout le territoire de l’Ontario, et non sur les fermetures.

« Nous avons déployé tous les efforts possibles pour travailler en collaboration avec le gouvernement durant la pandémie et, en retour, ils ont fait cette annonce budgétaire sans même prendre la peine de nous consulter », a déclaré JP Hornick.  « Cela laisse beaucoup de questions sans réponse, à savoir la fermeture de bureaux existants et la possibilité de pertes d’emploi pour nos membres. »

Renseignements : Steve Fairbairn, superviseur des communications, 416-802-1074, opseucommunications@opseu.org