Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Le Collège de Durham révisera sa politique d'interdiction d'activités politiques des employés

SEFPO Personnel scolaire des colleges
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Suite à une lettre du SEFPO au président du Collège de Durham, Don Lovisa, datée du 18 mai dernier, le Collège de Durham a promis de prendre des mesures immédiates concernant leur politique d’interdiction d’activités politiques des employés.

La semaine dernière, le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) a vertement critiqué le collège, disant qu’il violait la liberté académique et les droits démocratiques de ses employés, qui avaient apparemment reçu un courriel de Don Lovisa, président du Collège de Durham, parlant d’une politique stipulant que les employés ne pourraient pas s’engager dans des activités politiques… au travail comme à l’extérieur.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a déclaré qu’il continuerait de réagir ainsi s’il entend que d’autres employeurs essaient d’empêcher la participation au processus démocratique. « La participation électorale n’a jamais été aussi basse dans cette province », a-t-il déclaré. « La dernière chose dont nous avons besoin est des employeurs qui contribuent à aggraver une situation déjà mauvaise. »

Lire l’article dans le Toronto Star