Skip to content
lbed_opseu_french_banner.jpg

L'écho – n°55 – décembre 2015 – Message de la présidente et bien plus

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Message de la présidente

Le gouvernement de l'Ontario planifie le plus important changement du marché de détail de l'alcool en Ontario depuis la création de la LCBO et de la chaîne The Beer Store, il y a près de 90 ans.

Le gouvernement a annoncé qu'il autorisera jusqu'à 450 détaillants de la province à vendre des emballages de six bières au cours des prochaines années – une initiative qui commencera à être mise en œuvre à partir de des Fêtes de fin d'année. En réalité, plus de 40 épiceries ont déjà commencé à vendre des emballages de six bières le 15 décembre dernier. De plus, selon certaines rumeurs, des épiceries pourraient être autorisées à vendre du vin dès 2017.

Peu importe ce qu'on en pense, ces changements, qui visent à élargir le marché de détail de l’alcool, auront des répercussions sur la LCBO, la chaîne The Beer Store et la sécurité d'emplois bien rémunérés, mais aussi des coûts et des dommages sociaux.

Vos représentants syndicaux élus prennent ces changements très au sérieux. Nous avons lancé une vaste enquête d'opinion qui confirme que l'appui des gens pour l'élargissement du marché de détail de l'alcool s'effondre quand ils se rendent compte que l'abus d'alcool engendre une hausse des coûts sociaux et de santé.

C'est la raison pour laquelle vos représentants de la Division des employés de la Régie des alcools ont été très occupés à établir des réseaux et à sensibiliser le public. Nous avons publié une pleine page de publicité dans le magazine de la LCBO, À bon verre, bonne table, et acheté de la publicité à la radio. Nous avons distribué des badges à nos membres qu'ils peuvent porter au travail pour transmettre notre message au public. Nous estimons qu'il est primordial de garantir la sécurité de nos collectivités et de réduire les risques associés à une expansion rapide de la vente au détail de l'alcool. L'engagement de nos membres envers la responsabilité sociale est sans égal.

Nos membres effectuent un travail sans pareil. Aucune boisson alcoolisée ne devrait être vendue dans les épiceries. Les gens ne devraient pas être soumis à la tentation d'acheter de l'alcool à l'épicerie au moment de faire leurs achats de nourriture pour la famille. Ça revient à mettre les boissons alcoolisées sur le même plan que tous les autres produits alimentaires.

Avec le Syndicat national des employés généraux du secteur public (SNEGSP), nous travaillons en étroite collaboration avec d'autres régies des alcools dans les provinces partout au Canada. En tant que représentants syndicaux des employés de la LCBO, nous participons régulièrement à des conférences téléphoniques avec d'autres dirigeants syndicaux afin de partager des stratégies pour lutter efficacement contre la privatisation du marché de détail d'alcool.

En tant que membre fondateur de la coalition pour la vente au détail d'alcool de façon responsable en Ontario, nous travaillons avec plusieurs autres groupes de défense du public pour mieux sensibiliser la population aux lacunes du plan du gouvernement sur la privatisation du marché de détail du vin et de la bière. Monsieur Norman Giesbrecht, du Centre de toxicomanie et de santé mentale, un expert de renommée internationale sur les effets néfastes liés à l'élargissement du marché de détail de l'alcool, participe régulièrement aux discussions de la coalition et à l'élaboration des stratégies. Parmi les autres membres de la coalition, citons Meredith Kratzmann, directrice de la promotion de la santé à la Fondation canadienne du cancer du sein, et Anne Leonard, directrice de Arrivez sain et sauf – la sobriété au volant, un organisme de lutte contre la conduite avec facultés affaiblies.

Tout au long de l'année, Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO, a donné de nombreuses entrevues dans les médias sur cette question. Nous avons rencontré des responsables gouvernementaux chargés de la mise en œuvre du plan d'élargissement et de privatisation du marché de détail de la bière et du vin et leur avons dit que le gouvernement avait omis de consulter des experts sur les conséquences sociales et les effets sur la santé causés par un accès accru à l'alcool.

Nous vous avons demandé de porter les badges sur la responsabilité sociale dans votre milieu de travail. Si vous n'avez pas reçu votre badge, veuillez communiquer avec le président de votre section locale sur-le-champ. Nous avons l'autorisation de porter ces badges au travail, alors portez-les svp!

Permettez-moi de saisir cette occasion pour vous souhaiter, au nom des membres de votre Exécutif divisionnaire, à vous tous et à vos familles, une excellente période des fêtes et une très bonne année 2016.

En solidarité,
Denise Davis

Deux nouveaux membres au Comité sur l'équité en matière d'emploi

Votre Exécutif divisionnaire remercie chaleureusement tous les membres qui ont présenté leur candidature pour siéger au Comité sur l'équité en matière d'emploi. Nous félicitons nos deux nouveaux membres :  Adam Ly et Paige Malcolm.

Adam, qui est employé à la LCBO depuis sept ans, travaille dans le commerce de détail comme préposé au service à la clientèle. Il est également un membre actif du Comité provincial des jeunes travailleurs du SEFPO. Paige est une employée de la LCBO depuis 25 ans. Elle s'implique dans plusieurs comités visés par l'équité dans la Région 4 du SEFPO, au Cercle des Autochtones en particulier.

Bienvenue parmi nous, Adam et Paige!

Notre responsabilité envers vous!

Votre division, ainsi que divers organismes de promotion de la santé tels que le Centre de toxicomanie et de santé mentale, Arrivez sain et sauf – la sobriété au volant, Students Against Drunk Driving, le Conseil divisionnaire des soins de santé du SEFPO, le groupe de travail de l'Association pour la santé publique de l’Ontario et plusieurs autres groupes d'intervention luttent ensemble pour dénoncer l'élargissement du marché de détail de la bière et du vin aux supermarchés et affirmer haut et fort que la LCBO fait un très bon travail pour assurer sa mission de responsabilité sociale. Nos partenaires de la coalition pour la vente au détail d'alcool de façon responsable sont d'accord avec nous : les recherches ont montré qu'un accès accru à l’alcool se traduit par une augmentation de la consommation et, en bout de ligne, par une aggravation des coûts pour les soins de santé, les services sociaux et le système de justice pénale.

Avec nos partenaires de la coalition, nous avons exhorté le gouvernement libéral de Kathleen Wynne à consulter les experts et la population avant d'autoriser la vente d'alcool dans les supermarchés.

Nous avons adressé un message clair et ferme à la première ministre : « C'est tout simplement une mauvaise idée, Kathleen. » Peut-être que nous ne pourrons pas arrêter l'élargissement de la vente d'alcool dans les épiceries, mais nous pouvons le ralentir.

À ce jour, tous les membres devraient avoir déjà reçu un badge avec le message : « Notre responsabilité envers vous! »

Ce badge fait partie de notre campagne au sein même de la LCBO que nous avons lancée avec une annonce pleine page qui a été publiée dans la dernière édition du magazine, À bon verre, bonne table. Notre but est de montrer au public que nous travaillons au service de la clientèle, mais aussi pour le bien de la communauté, comme le montrent les chiffres de l'année dernière. Nous avons contesté le droit d’acheter de l’alcool à plus de 439 000 personnes d’âge mineur, qui tentaient d'acheter de l'alcool pour des mineurs ou qui semblaient en état d’ébriété.  Les préposés au service de la clientèle savent d'expérience qu'ils sont souvent amenés à contacter la police quand ils remarquent une personne en état d'ébriété qui s'apprête à prendre le volant. Nous remplissons ce rôle avec succès et procurons un environnement où les gens peuvent acheter de l'alcool en toute sécurité.

Diffusez  notre message : « Notre responsabilité envers vous! »

Si vous n'avez toujours pas reçu vos badges, veuillez communiquer avec Rick Woodall, président du Comité anti-privatisation de la LBED à Woodall@bellnet.ca

De joyeuses Fêtes de fin d'année à toutes et tous!

Rick Woodall, Anne Makela, Greg Wilson
Membres du Comité anti-privatisation

Rencontrer vos représentants de la LBED 2013-2015

Denis Davis – présidente

C'est le quatrième mandat de Denise en tant que présidente de la Division des employés de la Régie des alcools.  Elle a été la présidente de plusieurs comités, y compris des comités des griefs et provincial sur la santé et la sécurité au travail.  Depuis la fusion d'OLBEU avec le SEFPO en 2005, Denise a fait partie de trois équipes de négociation et a été présidente de l'une d'entre elles.

Employée de la LCBO depuis 32 ans, elle a travaillé dans la vente au détail, comme employée à durée déterminée, occasionnelle, puis comme préposée au service à la clientèle permanente et à temps plein.  Actuellement employée à l'entrepôt de Durham, elle a occupé divers postes : manutention des caisses, cariste, chargement et déchargement des camions, ainsi que des postes administratifs.

À titre de présidente, Denise a pour objectif de renforcer la solidarité entre les sections locales et d'apporter du soutien à tous les présidents de section locale et des comités divisionnaires. Denise estime qu'une bonne communication est essentielle pour diriger la division.

Jennifer Van Zetten – vice-présidente

Jenn a commencé sa carrière à la LCBO en 2001 et est une activiste engagée du SEFPO depuis le début, comme le montrent ses efforts inlassables pour impliquer l'employeur au niveau local et ses deux mandats de présidente du Comité provincial sur la santé et la sécurité au travail de la LBED. Jenn a passé les quatre dernières années à veiller à ce que nos membres puissent suivre la formation sur la santé et la sécurité tout en exerçant des pressions sur l'employeur pour assurer la santé et la sécurité dans tous les lieux de travail de la LCBO.

En tant que vice-présidente et dirigeante du Comité des griefs, Jenn souhaite mettre en avant son engagement pour la justice et l'équité en faisant appliquer la convention collective et en défendant les droits de nos membres. Jenn estime que l'objectif prioritaire est d'améliorer la communication entre le Comité des griefs, le personnel du SEFPO et les membres de la LBED.

Lorsque Jenn ne défend pas les droits des membres, elle aime cuisiner, faire des gâteaux et prendre des petits séjours de vacances en famille.

Colleen Macleod – secrétaire/trésorière

Colleen a participé à sa première ligne de piquetage à l'âge de sept ans aux côtés de sa grand-mère qui l'avait emmenée avec elle pour lui montrer comment les travailleurs défendaient leurs droits. Ses parents étaient tous les deux des délégués syndicaux et il n'est pas surprenant que Colleen accomplisse son quatrième mandat de présidente de la section locale 5107, l'une des plus grandes sections locales de la LBED. C'est également le troisième mandat de Colleen en tant que secrétaire/trésorière et son cinquième en tant que membre élue de l'Exécutif divisionnaire.

Colleen : « Diriger une grosse section locale demande beaucoup d'organisation – une qualité importante pour diriger une section locale avec succès. J'utilise ce que j'ai appris au niveau de la section locale et je l'applique au niveau de la division.  Mon objectif est de continuer à informer les présidents de section locale et de veiller à ce que les finances de la division soient transparentes et disponibles. »

Colleen a déjà servi comme présidente du Comité patronal-syndical de la région centre et présidente du Comité de la formation et des communications. Elle a fait partie des deux dernières équipes de négociation.

Rick Woodall – président du Comité anti-privatisation

Rick est employé occasionnel depuis dix ans à différents lieux de travail dans la région de Muskoka. Durant cette période, il a servi trois mandats à titre de vice-président de sa section locale. Il accomplit actuellement son deuxième mandat en tant que président. En juin dernier, il a été réélu président de notre Comité anti-privatisation pour un troisième mandat.

Durant ses mandats au Comité anti-privatisation, il a, avec ses collègues du comité et l'aide du personnel du SEFPO, mis en œuvre plusieurs campagnes pour lutter contre les menaces de privatisation de la LCBO. En 2010, le comité a contribué à la défaite du plan du gouvernement libéral qui voulait fusionner la LCBO avec d'autres sociétés de la Couronne (Ontario Hydro) pour créer une « super société ». Le comité a également déjoué les campagnes de l'Association ontarienne des dépanneurs en alimentation qui demandait l'autorisation de vendre de la bière et du vin dans les dépanneurs.

Rick et le Comité anti-privatisation ont élaboré une campagne pour ralentir le plan autorisant la vente de bière et de vin dans les supermarchés. Le SEFPO a joué un rôle de chef de file pour réunir plusieurs groupes de défense du public et créer la coalition pour la vente au détail d'alcool de façon responsable.

Pendant ses loisirs, Rick exploite avec succès son entreprise de gravure de trophées à Gravenhurst et prend les airs à bord de son avion puisqu'il est aussi un pilote breveté.

Susan Lusty – présidente du Comité des retraites et des prestations

Active au sein du syndicat depuis 1989, Susan est actuellement la gérante d'une succursale de type C, à Stayner.  C'est le septième mandat consécutif de Susan au sein de l'Exécutif divisionnaire et son cinquième à titre de présidente du Comité des retraites et des prestations. Depuis plus de 10 ans, Susan et ses homologues du comité aident les membres à s'y retrouver dans notre régime de retraite et de prestations tout en veillant à ce que toute modification éventuelle aux garanties respecte les droits des employés. « Au fil des ans, j'ai travaillé avec des personnes extraordinaires à ce comité; c'est un véritable plaisir d'aider nos membres à comprendre leurs droits et responsabilités en vertu de la convention collective. »

Pendant ses loisirs, Susan se passionne pour des activités en plein air et passe du temps avec sa famille.

Rob Mithrush – président du Comité sur la santé et la sécurité au travail

Rob travaille actuellement comme conseiller en produits à la succursale 501, à Thunder Bay.  Membre du Comité sur la santé et la sécurité au travail depuis 2007 et délégué syndical depuis plus de vingt ans, il se réjouit d'assurer le rôle de président du Comité sur la santé et la sécurité au travail. En plus de son expérience syndicale, Rob est aussi un instructeur au centre local de santé et de sécurité des travailleurs.

En tant que président du comité, Rob a pour objectif de former nos membres aux questions de santé et sécurité et de tenir la LCBO responsable des décisions qui peuvent avoir un impact négatif sur le personnel.  Estimant que la sécurité au travail devrait passer avant tout le reste, il s'engage à lutter pour s'assurer que l'employeur respecte tous les règlements provinciaux en matière de santé et de sécurité. « Un milieu de travail sécuritaire n'est pas qu'un simple acquis, c'est un droit. C'est un droit légal que notre comité fera respecter dans le cadre de la convention collective, la législation et la formation des membres », affirme Rob.

Durant ses temps libres, Rob aime passer du temps en famille et avec ses amis, à la pêche et faire de la randonnée pédestre.

Craig Hadley – président du Comité de la formation et des communications

Employé de la LCBO depuis 18 ans, Craig travaille au bureau du soutien technique (point de vente au détail) où il aide le personnel avec les problèmes techniques et de procédures. C'est son quatrième mandat au comité et son deuxième à titre de président. Craig a participé à plusieurs campagnes syndicales avec le SEFPO et à une campagne électorale provinciale. Il est également rédacteur bénévole pour En solidarité, le bulletin d'information du SEFPO.

L'objectif du comité est de publier L'écho dans les médias sociaux et de trouver de nouvelles façons créatives de mobiliser nos membres.

Craig est titulaire d'un baccalauréat ès arts en études des relations de travail de l'Université York.

Mise à jour : Plainte du SEFPO pour atteinte aux droits de la personne

La décision du vice-président du Tribunal des droits de la personne de l’Ontario est la suivante :

« Le 30 novembre et le 18 décembre seront des audiences sommaires. Toutes les questions de production seront examinées d'ici le 31 janvier 2016. En outre les dates d'audience seront fixées une fois que les questions de production auront été résolues le, ou avant le, 31 janvier 2016. » (traduction libre)

Bien que cette information soit non confirmée, le vice-président a indiqué que les audiences devraient commencer au mois de mai 2016. Pour toute question, n'hésitez surtout pas à contacter Steve Nield au SEFPO, numéro sans-frais : 1 800 268-7376 ou par courriel à : snield@opseu.org

Nous encourageons tous les membres occasionnels à envoyer leurs histoires à Steve.

Conférence 2015 de la Journée internationale de la jeunesse du SEFPO

À huit heures du matin, le mercredi 12 août 2015, j'étais dans une salle pleine d'énergie, d'enthousiasme et de caféine. J'étais à la huitième Conférence internationale de la Journée internationale de la jeunesse du SEFPO intitulée « Investir dans votre avenir » et c'était la première fois qu'il y a autant de monde.  Des 140 participants, 75 % d'entre eux en étaient à leur première participation. Une réussite qui illustre les efforts du Comité provincial des jeunes travailleurs (CPJT) pour mobiliser les jeunes membres de notre syndicat et leur permettre de discuter des questions qui les concernent particulièrement.

En répondant à plusieurs sondages effectués tout au long de la conférence, les participants ont classé les enjeux les plus préoccupants pour l'avenir : les retraites, les avantages sociaux/la planification financière, les questions d'équité et, plus important encore, la syndicalisation et l'engagement de la prochaine génération de jeunes travailleurs. Ces résultats coïncidaient avec les objectifs de la conférence fixés par le comité, qui avait également ajouté à l’ordre du jour les droits et responsabilités des travailleurs en matière de santé et sécurité au travail et l'augmentation constante des emplois précaires chez les jeunes en particulier.

Pour atteindre ces objectifs, des ateliers avaient été organisés dans trois domaines clés : L'essentiel du traitement des griefs; Parler en public : trouver votre voix, accrocher votre auditoire; et Santé mentale : Lutter contre la stigmatisation au travail 

Plusieurs conférenciers éloquents avaient également été invités : Loreto Nora, musicienne et auteure de  From Demonized to Organized : Building the New Union Movement. John MacDonald, du syndicat UNIFOR, a mis l’accent sur l’importance de la santé et de la sécurité dans les milieux de travail. Jeff Moat, président de Partenaires pour la santé mentale, a attiré l'attention sur la nécessité d'instaurer des changements significatifs dans le système de santé mentale. Farley Flex, gérant d'artistes bien connu (Maestro Fresh-Wes), a également parlé de sa passion pour l'engagement communautaire et auprès des jeunes en particulier.

Après la conférence, j'ai communiqué avec certains participants et je leur ai demandé pourquoi ils avaient voulu participer, quels avaient été les moments les plus inspirants et quels enseignements seraient-ils en mesure d'appliquer dans leurs lieux de travail et communautés?

Un thème commun s'est dégagé entre tous : ils veulent s'impliquer. Ils veulent trouver des solutions pour faire tomber les obstacles que les syndicats doivent surmonter pour attirer de nouveaux membres.  Ils veulent faire entendre leur voix, se rencontrer, apprendre et partager des idées avec une foule de gens des quatre coins de l'Ontario, qui ont divers cheminements de carrière, mais qui partagent également un objectif commun : être actif et s'impliquer.

Andrew Curran, un employé du St. Joseph's Care Group (section locale 720) était ravi d'avoir participé à la séance de formation du SEFPO : Délégué syndical 1. Une déclaration conforme à l'enthousiasme soulevé par les résultats d'un sondage organisé par le CPJT : « Envisagez-vous d'occuper un poste avec davantage de responsabilités à l'avenir? »  Plus de 85 % des participants ont répondu Oui!

Matt Web de la section locale 499 a trouvé que l'atelier sur la santé et la sécurité avait été très utile : « Je suis ravi qu'on ait pu apprendre et comprendre comment prévenir et déceler des situations potentiellement dangereuses. »

Il a trouvé que l'atelier sur l'art de parler en public avait été très bénéfique non seulement pour les activités syndicales, mais également dans bien d'autres domaines, notamment dans son travail de conseiller en produits où il doit faire des présentations.

Les participants ont souvent préféré les conférenciers qui étaient proches d'eux pour des raisons personnelles et professionnelles.  Le message d'ouverture de Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO, a particulièrement marqué Alex Lane, un employé de Red Cross Home Care, à Brockville. « Respectez le passé, tirez les leçons du passé, mais engagez-vous vers l'avenir », a déclaré le président Thomas.  Alex estime qu'il s'agit d'un message important qui invite « les jeunes membres à ne pas répéter les erreurs du passé, mais à s'investir pour construire l'avenir. Nous devons évoluer à l'instar de notre syndicat dans un monde qui change. C'est une très bonne devise pour notre syndicat. »

L'enthousiasme des participants à la conférence s'est traduit par une forte mobilisation lors des moyens d'action. Le CPJT était ravi de voir qu'un grand nombre de membres ont assisté à un piquet/manifestation devant les bureaux du Dr. Eric Hoskins, le ministre de la Santé et des Soins de longue durée, afin de lui demander de revenir à la table de négociation avec l'une de nos sections locales qui était sans contrat de travail depuis des mois.  « Nous sommes très heureux de voir des jeunes travailleurs solidaires avec d'autres secteurs et divisions du SEFPO et, en bout de ligne, avec le mouvement syndical dans son ensemble. »  

Les 140 participants ont également défilé dans les rues pour lancer la campagne du SEFPO, ironiquement intitulée : « Ne votez pas » en prévision de l'élection fédérale du 19 octobre. Lors des élections précédentes, nous avions sensibilisé la population à la baisse de la participation électorale et souligné le fait que chaque vote compte et contribue à changer les choses.  Voici certains des slogans utilisés durant cette campagne : « C'est facile d'élever une famille avec un salaire minimum #NeVotezPas »; « Les droits de scolarité sont abordables »; « Je pourrai facilement rembourser mon prêt étudiant avant ma retraite #NeVotezPas. »

La Conférence de la Journée internationale de la jeunesse a été un succès retentissant. Le CPJT envisage de poursuivre sur cette lancée afin d'accroître la visibilité des jeunes travailleurs au sein même du SEFPO et compte bien attirer encore plus de jeunes participants l'année prochaine.  

Oui, nous sommes l'avenir et nous devons investir dans notre avenir, mais plus important encore, comme l'a affirmé un participant, nous sommes aussi « le présent ».

La vie après la LCBO

Chacun de nous a une ou plusieurs dates qui ont marqué sa vie. En ce qui me concerne, c'est le 20 mai 2010, le jour où j'ai pris ma retraite de la LCBO après une carrière longue de 38 ans. En fait, ma carrière a été écourtée en raison d'une maladie cardiaque appelée cardiomyopathie dilatée idiopathique. Mon cœur s'était dilaté et la quantité de sang éjectée était très faible, ce qui m'essoufflait et me fatiguait.

Les médecins, qui avaient diagnostiqué cette maladie cardiaque 15 ans avant ma retraite, m'avaient prescrit un cocktail de médicaments pour me garder en vie.

En 2010, je prenais plus de 20 comprimés par jour. Quelques semaines après plusieurs rendez-vous médicaux au London Health Sciences Centre, on m'a informé que je serais inscrit sur la liste d'attente pour une transplantation cardiaque. C'était une bonne nouvelle parce que les médicaments étaient devenus inefficaces, je dormais 20 heures par jour et je faisais de la rétention d'eau.

Avec l'aide de mon épouse et de ma famille, j'ai effectué des recherches sur la liste d'attente, la période d'attente, la réadaptation cardiaque et le rétablissement? Très franchement, j'étais un peu dépassé par la quantité d'informations. 

Après 11 mois d'attente, j'ai reçu l'« appel », le 10 février 2011, à une heure du matin. On m'a demandé de me rendre au plus vite à London où il y aurait un cœur compatible pour la transplantation. À sept heures, j'étais couché dans la salle d'opération. Alors que le personnel de l'hôpital était en train de me préparer pour l'intervention, le téléphone a sonné. C'était un appel de l'hélicoptère d'Ornge pour informer le chirurgien qu'ils atterriraient dans 15 minutes.

L'opération s'est déroulée sans anicroche et ma famille a pu me voir dès 15 heures, l'après-midi même, dans l'unité de soins intensifs. Je sais que la suite est difficile à croire. Le soir même, à 23 heures, j'étais debout et je marchais. Par la suite, j’ai été déplacé des soins intensifs à l'unité de soins des transplantations où j'ai reçu mon congé de l'hôpital 10 jours plus tard.

Durant la période de convalescence, j'ai décidé que je voulais redonner à la collectivité. Le meilleur moyen était de m'impliquer avec le Réseau Trillium pour le don de vie et de faire connaître le don d'organes et de tissus aux Ontariens et Ontariennes. Je suis actuellement le trésorier de l'Association canadienne des greffés (ACG).

L'ACG est un organisme national qui regroupe tous les personnes greffées d'un bout à l'autre du Canada. Tous les deux ans, l'ACG se réunit et assure la promotion des Jeux canadiens des greffés. Depuis ma greffe J'ai participé aux Jeux de Calgary en 2012 et de Moncton en 2014. J'ai participé à neuf compétitions et remporté cinq médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze.

En août 2016, les Jeux auront eu lieu à Toronto et nous attendons plus de 600 athlètes et partisans. Nous avons décidé de choisir Toronto pour accueillir les Jeux afin d'accroître le nombres de donneurs d'organes et de tissus. Six jours extraordinaires de compétition et de camaraderie. Les athlètes seront âgés de cinq à 80 ans et la concurrence sera féroce.

Alors, croyez-moi : Il y a encore plein de choses à vivre après la LCBO!

Pour en savoir plus sur la façon de devenir un donneur d'organes et de tissus ou pour savoir si vous figurez sur la liste des donneurs, consultez beadonor.ca. Vous n'avez besoin que de votre carte Santé de l'Ontario et de trois minutes de votre temps.

Rappelez-vous qu'un seul donneur peut sauver jusqu'à huit personnes.

Par Michael Sullivan
Greffé cardiaque

Dernières nouvelles

Nous travaillons à l'organisation de la conférence de prénégociation et de la réunion d'établissement des revendications finales en prévision de la prochaine ronde de négociation en 2017 et nous confirmerons les dates au début de l'année 2016.

Depuis le mois dernier, nous discutons avec l'employeur des questions relatives aux relations de travail et au processus de règlement des griefs et ces discussions se poursuivent.

Le 14 janvier 2016 : arbitrage du grief de principe concernant les compensations pour les employés occasionnels.

Le comité des griefs s'attend à recevoir les dates d'arbitrage entre janvier et mai 2017 pour l'examen des postes permanents vacants et d'autres griefs de principe en attente.

Comité provincial patronal-syndical (CPPS) : Les réunions du CPPS ont eu lieu les 11 septembre et 2 décembre 2015. Le compte rendu de la réunion de juin 2015 a été envoyé et devrait être affiché dans tous les lieux de travail. Le compte rendu de la réunion de septembre est en cours de révision. Tous les comités provinciaux patronal-syndical réservent les dates de réunion pour 2016 et les dates définitives seront envoyées après confirmation.

Le Comité sur l'équité en matière d'emploi

Pour la première fois depuis sa création, le SEFPO avait une table aux célébrations du jour de la diversité à la LCBO.  Un membre du Cercle des Autochtones du SEFPO, qui s'était joint à nous, a organisé une cérémonie de purification qui a intéressé beaucoup de monde. Depuis de nombreuses années, nous nous efforçons d'élargir le jour de la diversité à la LCBO à d'autres secteurs et divisions à travers la province. Nous nous réjouissons que d'autres activités aient été organisées, depuis le mois de septembre, pour célébrer le jour de la diversité, notamment au centre de services de la RGT, ainsi qu'aux entrepôts de Thunder Bay et Durham. Nos membres sont de toutes les origines et il est important de célébrer la diversité de nos cultures, patrimoines et racines.

La distribution de L'écho est autorisée par :

Warren (Smokey) Thomas
Président du SEFPO
et
Denise Davis
Présidente de la LBED
Division des employés de la Régie des alcools du SEFPO (LBED)

2015-12_fr-L'écho_numéro_55.pdf