Skip to content
news_opseu_french_banner.jpg

Éditorial : Droit du SEFPO de dénoncer les gels salariaux

Dans un éditorial, The Peterborough Examiner dit que les inquiétudes des citoyens en ce qui concerne le gel salarial d’un groupe d’employées de bureau de leur hôpital local sont justifiées.

« Les gens sont attachés à leurs hôpitaux », écrit The Examiner. « Ils veulent savoir que s’ils ont besoin de soins, l’organisme complexe que sont devenus les grands hôpitaux est doté d’un personnel satisfait et fonctionne bien. »

L’éditorial félicite le SEFPO pour l’excellent travail accompli au fil des ans en ce qui concerne le contrat de ses membres.

Le journal souligne aussi que le salaire du PDG de l’hôpital a été augmenté au cours des trois dernières années, pour arriver en « 2017 à 380 000 $, avec une allocation de retraite de 20 000 $ et des prestations imposables de 12 000 $. »

Le SEFPO a le droit de parler de l’écart croissant entre ce que l’hôpital paie à ses dirigeants et ce qu’il paie à ses employés de bureau, a encore dit le journal.

« Tandis que cette guerre des salaires serait normalement un sujet de discussion strictement entre l’employeur, les travailleurs et le syndicat, dans le cas du PRHC, les contribuables locaux sont intéressés et investis. »