Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les travailleurs de l'éducation solidaires du Peel District School Board

SEFPO Conseils scolaires
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Ci-dessous une déclaration de solidarité de l’Educational Resource Facilitators of Peel (ERFP) et du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO).


La perturbation violente d’une réunion du Peel District School Board, le 22 mars dernier, à cause d’un petit groupe de personnes qui ont tenu des propos racistes à l’égard des musulmans, devrait constituer un grave sujet de préoccupation pour tous les Canadiens qui croient à la justice, à la tolérance et à l'égalité. Cet acte islamophobe est non seulement intolérable, mais potentiellement criminel. Il s’agit d’un rappel à l'ordre douloureux qui oblige chacun de nous à lutter énergiquement contre l'intolérance et la haine à chaque fois que de tels actes fielleux tentent de se répandre.

Le SEFPO et l'ERFP condamnent avec la plus grande fermeté cet acte odieux qui s'est produit au conseil scolaire de Peel. Au nom des 130 000 membres du SEFPO et des 4 000 membres de l'ERFP, nous nous associons collectivement à ceux qui ont déjà dénoncé cet acte lâche qui a été commis par un petit groupe de marginaux.

Nos écoles doivent être les lieux qui accueillent et nourrissent les jeunes esprits. Elles doivent être les lieux qui offrent aux élèves un environnement qui favorise l’apprentissage, tout en proclamant des valeurs et des principes d'inclusivité, de tolérance, d'acceptation et de respect de la diversité et des différences. 

Le SEFPO et l'ERFP défendent et respectent le principe selon lequel chaque Canadien jouit de droits fondamentaux en vertu du Code des droits de la personne de l'Ontario et de la Charte canadienne des droits et libertés.

Empêcher un élève de pratiquer son culte religieux est discriminatoire et implique qu’un élève n'a pas les mêmes droits en matière de religion qu'un adulte. Cet acte odieux, qui a été perpétré dans la région de Peel, constitue une attaque haineuse envers des élèves vulnérables et sans défense. Le SEFPO et l'ERFP le condamnent dans les termes les plus forts possibles.

Les salles de classe de l'Ontario sont un modèle pour le monde. Elles reflètent les plus grandes qualités du Canada – celles d’un pays qui accueille des personnes de toutes les races, cultures et religions. Nous sommes fiers, à juste titre, de nos lois et législations sur les droits de la personne dont le but est de protéger tout le monde.

Faisons en sorte qu’un tel acte ne se reproduise jamais. C’est notre devoir collectif de rester aux aguets à l'avenir.

Hilary Campbell
Présidente

Warren (Smokey) Thomas
Président