Skip to content

Les travailleurs de soutien à l'éducation de Peel disent oui au SEFPO

OPSEU SEFPO logo
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Dans un vote historique, plus de 3 700 travailleurs de l’éducation de Mississauga et Brampton ont clamé haut et fort leur « oui » au SEFPO, avec 86 % en faveur d’une adhésion au syndicat du secteur public le plus puissant de la province. Le taux de participation au vote de 84 % des membres de l’ERFP est phénoménal.

« Cette décision est une excellente nouvelle pour les étudiants et les parents de la région de Peel et de tout l’Ontario », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « En unissant nos forces, nous serons en mesure de nous battre encore plus fort pour faire en sorte que nos salles de classe soient aussi sûres que possible une fois que les cours reprendront.  Je ne doute pas une minute que même la petite minorité qui a voté pour le statu quo changera d’avis lorsqu’ils verront le SEFPO, leur syndicat, passer à l’action. Je l’ai dit plusieurs fois et je le crois sincèrement : Le SEFPO est une machine, une organisation forte, bourrée de talents et diversifiée, et quand nous travaillons ensemble, rien ne peut nous arrêter.  Je me réjouis que l’ensemble du personnel de l’ERFP commence à savourer l’expérience. »

Monsieur Thomas s’est dit heureux de voir à quel point les membres de l’ERFP ont soutenu le SEFPO avant et pendant la pandémie de COVID-19.

« Au nom des 165 000 membres du SEFPO, de notre Conseil exécutif, des membres de nos secteurs de l’éducation et de notre personnel, je tiens à souhaiter une bienvenue chaleureuse aux tout nouveaux membres de notre famille », a déclaré M. Thomas. « Le fait que les membres de l’ERFP aient choisi de faire confiance à notre syndicat pendant cette pandémie en dit long sur notre relation et sur la réputation que s’est forgée le SEFPO. Le SEFPO est non seulement une organisation très puissante, c’est aussi une famille, alors bienvenue chez vous. »

Les travailleurs de la région de Peel, aide-enseignants et éducateurs de la petite enfance, ont voté entre le 24 et le 30 juin sur la fusion de leur syndicat, l’Educational Resource Facilitators of Peel (ERFP), et du SEFPO.

« Nous remercions les membres de l’ERFP de nous avoir accordé leur confiance pendant la pandémie, tandis que nous nous nous battions pour protéger les emplois, la santé et la sécurité des travailleurs publics de première ligne », a ajouté M. Thomas. « Nous nous réjouissons de vous représenter. Nous ne vous laisserons pas tomber.

Les deux syndicats se connaissent bien. Ils s’étaient affiliés en mai 2019 et, au cours de l’année écoulée, ils ont travaillé en étroite collaboration à la table de négociation et sur un certain nombre de campagnes, y compris la campagne pour arrêter la violence en classe et la campagne de solidarité « Red for Ed ».

Pour aider à soutenir l’ERFP, le SEFPO a organisé d’importantes actions, dont un certain nombre de séances d’information et des télétribunes. En plus de lancer sa propre contestation fondée sur la Charte contre le projet de loi 124, qui réduit les salaires des travailleurs du secteur public, le SEFPO a également déposé une telle contestation au nom de l’ERFP.

« La pandémie nous a montré combien les travailleurs de première ligne sont importants, et nos nouveaux membres du soutien à l’éducation sont aux premières lignes dans nos écoles », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO. « Qu’ils travaillent à temps plein, à temps partiel ou occasionnellement, chacun d’eux joue un rôle essentiel dans notre système d’éducation. »

« Ils méritent d’être reconnus pour leurs contributions dans nos écoles et pour leur influence dans le secteur de l’éducation », a encore dit M. Almeida. « En se joignant au SEFPO, ces travailleurs combinent leurs voix aux nôtres, nous rendant tous et toutes beaucoup plus forts. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931