Skip to content
news_notices_french.jpg

Les délégués syndicaux de l'ERFP optimistes quant aux négociations à venir

ERFP Meeting at Coopers
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le 5 septembre dernier, une centaine de délégués de l’Educational Resource Facilitators of Peel (ERFP) se sont réunis au Centre des membres de l’avenue Coopers, à Mississauga, pour assister à une réunion de prénégociation.

Les 4 000 membres de l’ERFP ont récemment adhéré au SEFPO et manifestent leur solidarité avec les employés des conseils scolaires  membres du SEFPO de toute la province.

Extrêmement motivés et engagés à fond, les délégués de l’ERFP s’attendent à une ronde de négociations difficile. Comme c’est le cas pour tous les autres travailleurs de l’éducation de la province, la convention collective de nos membres à l’ERFP a expiré le 31 août.

Même si le gouvernement Ford n’a pas caché son intention de réduire les salaires et les conditions de travail du personnel de soutien scolaire de toute la province, au moyen de son projet de loi 124 de restrictions salariales, les délégués de l’ERFP sont optimistes, espérant pouvoir négocier un contrat juste et respectueux à la table de négociation centrale du Conseil des travailleurs de l’éducation de l’Ontario (CTEO).

Par l’entremise du CTEO, les représentants de l’ERFP ont participé à une conférence téléphonique avec le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, le 14 août dernier, exprimant leur opposition au projet de loi 124 et exigeant des négociations ouvertes.

Les délégués de l’ERFP se réjouissent de la première rencontre, le 13 septembre, entre le CTEO et le Conseil des associations d’employeurs (CAE), qui représente le ministère de l’Éducation et les employeurs du conseil scolaire.

Le SEFPO et le personnel de soutien en éducation de l’ERFP espèrent que les négociations se dérouleront bien, de façon qu’ils puissent continuer de travailler sur ce qu’ils tiennent le plus à cœur, soit d’offrir l’éducation de la plus haute qualité possible à tous les étudiants de l’Ontario.