Le Syndicat de L'Ontario Dans un Monde Qui Change bannière

Encore plus de travailleuses et travailleurs de LifeLabs disent oui à l'OPSEU/SEFPO

Les coursiers de chez LifeLabs à Kitchener, Thorold et Brantford sont les derniers employés du laboratoire privé, qui est détenu par des régimes de retraite, à avoir voté massivement en faveur de leur adhésion à l’OPSEU/SEFPO.

« Ces coursiers sont tout simplement la pierre angulaire de notre système de santé. Ils méritent toute la sécurité et toutes les protections qui accompagnent une adhésion à un syndicat fort comme le nôtre », a déclaré le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Je les félicite d’avoir exercé leur droit constitutionnel d’adhérer à un syndicat.  Et bienvenue à l’OPSEU/ SEFPO. »

En plus de ces nouveaux membres de Kitchener, Thorold et Brantford, des travailleurs de LifeLabs de la région du Grand Toronto, du comté de Simcoe et de Timmins s’étaient déjà joints à l’OPSEU/SEFPO durant la dernière année.

« À cause de la pandémie, de nombreuses personnes ont pris conscience de l’importance d’appartenir à un syndicat fort comme l’OPSEU/SEFPO et des milliers de nouveaux membres nous ont rejoints », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO.

« À l’instar de tous les travailleurs de LifeLabs qui se sont joints à l’OPSEU/SEFPO en Ontario, des milliers d’autres travailleurs de LifeLabs ont également adhéré à notre syndicat affilié, le BCGEU, en Colombie-Britannique », a ajouté Eddy Almeida. « J’encourage vivement tous les travailleurs et travailleuses de LifeLabs de l’Ontario, qui ne profitent pas encore de tous les avantages d’être syndiqués, à nous téléphoner. Le nombre fait la force et l’OPSEU/SEFPO se renforce chaque jour avec de nouveaux membres de chez LifeLabs. »