Skip to content
news_opseu_french_banner.jpg

3 février 2014 Fantino doit démissionner : SEFPO

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Suite au comportement inhumain dont il a fait preuve à l”égard des anciens combattants et de la décision controversée de son gouvernement de fermer huit bureaux régionaux, le ministre des Anciens Combattants Julian Fantino doit démissionner sur-le-champ, a déclaré le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l”Ontario.

« Les manœuvres d”intimidation, le manque de respect et l”indifférence de Julian Fantino à l”égard de nos anciens combattants sont absolument scandaleux », a encore dit Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO, qui commentait sur l”arrivée tardive et le départ abrupt du ministre lors d”une rencontre organisée la semaine dernière avec des représentants des anciens combattants pour parler de la fermeture de certains bureaux régionaux. « Les excuses qu”il a plus tard présentées sont des excuses bidon et le premier ministre se montre négligent en n”exigeant pas la démission immédiate de ce ministre disgracié. »

Thomas a fait remarquer que la carrière précédente de Fantino de chef de police, à London, en Ontario, et à Toronto, puis de commissaire de la Police provinciale de l”Ontario, avait déjà été marquée de nombreuses polémiques.

« Rien ne change avec ce type », a dit Thomas. « Il est absolument incapable de faire preuve de compréhension ou de compassion à l”égard des gens dont il est responsable. Et nous l”avons de nouveau constaté cette semaine tandis qu”il balayait les préoccupations légitimes de nos anciens combattants comme s”il chassait des mouches. »

Thomas a également attiré l”attention sur les tactiques de division pour régner du gouvernement Harper, qui, plutôt que de s”arrêter sur le comportement scandaleux du ministre des Anciens Combattants, a montré du doigt l”Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC) et sa campagne visant à sauver les bureaux régionaux.

« J”applaudis la détermination des anciens combattants de renverser le gouvernement Harper dans le cadre des élections de 2015 », a ajouté Thomas. « Je promets qu”ils pourront compter sur le SEFPO dans cet effort. »

Renseignements :

Warren (Smokey) Thomas
Président
SEFPO
613-329-1931

Greg Hamara
Division des communications
du SEFPO
647-238-9933