Skip to content
news_press_releases_french.jpg

La lutte pour sauver la maison Grey Gables est loin d’être terminée

Markdale – En dépit d’une vive opposition du public, 10 membres du Conseil du comté de Grey ont voté la semaine dernière en faveur d’un plan de privatisation compliqué dans lequel on vendrait la maison de soins de longue durée Grey Gables de Markdale et on transférerait tous les lits de soins de longue durée hors de la communauté.

Mais la lutte pour sauver la maison Grey Gables est loin d’être terminée, a dit le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO).

« Les résidents du comté de Grey ont encore l’énergie de se battre », a déclaré Joan Corradetti, présidente de la Division des soins de longue durée du SEFPO. « Pour les membres du Conseil qui n’ont pas encore clairement reçu le message, nous veillerons à ce qu’ils le reçoivent avant le 8 juin, date du prochain vote du Conseil sur cette question. Étant politiciens eux-mêmes, ils comprendront sûrement ce que cela signifie de subir les conséquences aux prochaines élections.

Le SEFPO a soulevé un certain nombre de questions sur la stratégie de liquidation du Conseil.

« Ça coûte cher de construire un nouvel établissement et ça coûtera encore plus cher s’il est construit en vertu d’un P3 (partenariat public-privé) », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. L’expérience soutenue du gouvernement avec les P3 ou, comme j’aime les appeler, les « Profits dans Poches Privées », est un gaspillage total. Les fusions et les P3 ne sont pas seulement coûteux, mais ils dépassent aussi souvent leur budget. Et les économies prévues ne semblent jamais se concrétiser.

« Il n'existe aucune garantie que le plan du Conseil, qui s’étirera sur des années, permette d’économiser quoi que ce soit », a-t-il encore dit. « Il y a tout simplement trop de variables en jeu. »

Le syndicat encourage ses membres et tous les résidents locaux à communiquer avec leurs conseillers locaux et à leur faire entendre raison.

Les conseillers du comté de Grey qui ont voté en faveur du plan de privatisation incluent : le maire Alan Barfoot et le maire adjoint Dwight Burley de Georgian Bluffs; la maire Barb Clumpus de Meaford; le maire Ian Boddy et la maire adjointe Arlene Wright d’Owen Sound; le maire Bob Pringle de Chatsworth; la maire Sue Paterson et le maire adjoint Selwyn Hicks d’Hanover; et le maire Kevin Eccles et le maire adjoint John Bell de West Grey.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931