Skip to content
equity_opseu_french_banner.jpg

Lutter contre le racisme et la discrimination est un effort quotidien

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’examen par une tierce partie des politiques et programmes d’inclusion en milieu de travail est une bonne chose dont je me réjouis, même si on aurait dû le faire depuis longtemps, a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. 

« Je reconnais que le premier ministre a fait montre de leadership en lançant cet examen, une chose qui aurait dû être faite bien avant son arrivée au pouvoir », a déclaré le président Thomas.  « Le SEFPO a examiné ces questions au cours de la dernière décennie et nous avons beaucoup d’informations que nous serions heureux de partager avec le gouvernement dans le cadre de cet examen. » 

Le SEFPO a été un chef de file, comme, par exemple, pour : 

  • Élaborer un cours sur le racisme anti-Noirs pour éduquer les membres du SEFPO afin qu’ils soient prêts et équipés pour discerner le racisme, y faire face et le dénoncer.
  • Lancer une campagne sur le racisme anti-Noirs pour combattre ses effets dévastateurs et inéquitables tout en développant des stratégies pour apporter un changement systémique significatif.
  • Veiller à ce que les membres du SEFPO ayant des handicaps visibles et non visibles disposent des accommodements nécessaires pour participer aux activités syndicales.
  • Collaborer avec les communautés locales de la Fierté afin de procurer les soutiens nécessaires aux personnes LGBTQ+ qui peuvent être forcées de rester dans le placard et,
  • Éduquer les Ontariennes et Ontariens en ce qui concerne les conditions de travail des travailleurs migrants qui ont peu de droits et qui n’ont pas droit aux avantages sociaux, comme les congés de maladie payés, dont bénéficient les travailleurs qui sont représentés par un syndicat fort.

Il y a de nombreuses années que des citoyens, des groupes de défense et des syndicats, tels que le SEFPO, exhortent le gouvernement à s’attaquer à ces problèmes. 

« Il ne s’agit là que de quelques exemples des questions qui nécessitent une attention directe et à long terme de la part d’un gouvernement déterminé à se porter du côté de l’équité, du progrès et des droits de la personne », a déclaré le président Thomas. « Espérons que le gouvernement de l’Ontario est vraiment résolu à apporter de véritables changements pour créer des milieux de travail sûrs et agréables. » 

La fonction publique de l’Ontario a annoncé cette semaine le lancement d’un examen par une tierce partie de ses politiques et programmes d’inclusion en milieu de travail dans le but de mieux éliminer les obstacles systémiques à l’emploi. Cet examen portera sur des questions telles que le racisme anti-Autochtones et le racisme anti-Noirs.  Le gouvernement s’attend à ce que le rapport final soit publié en avril 2021. 

Depuis plusieurs décennies, le SEFPO est un syndicat de justice sociale qui lutte pour l’égalité et l’équité pour les membres de la FPO et l’ensemble de la main-d’œuvre de l’Ontario.