Le Sefpo dans les nouvelles

Les intervenants d’urgence de première ligne méritent mieux

OPSEU / SEFPO flag
Facebook
Twitter
Email

Depuis le jour où un technicien ambulancier en détresse a franchi le pas de porte de son bureau, Cheri DiNovo, députée provinciale du Nouveau Parti démocratique, à Toronto, lutte pour faire en sorte que le trouble de stress post-traumatique (TSPT) dont souffrent certains intervenants d’urgence soit reconnu comme maladie professionnelle. Sept années et cinq initiatives parlementaires plus tard, elle se bat encore pour les milliers de travailleurs de première ligne qui demandent à ce qu’on prenne leur santé mentale au sérieux et à être couverts par la CSPAAT.

Cliquez ici pour lire l’article.

Connexe : Le SEFPO dans les nouvelles