Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Suite au décès d'un policier torontois, on parle de mieux évaluer l'ÉSPT

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Selon un groupe de défense des personnes atteintes d'un ÉSPT, sept premiers intervenants en Ontario se sont suicidés cette année, et quatre autres décès ont été recensés à travers le pays.

Cliquez ici pour lire l’article.

Connexe : Le SEFPO dans les nouvelles