Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les coupures du premier ministre Ford anéantissent les services liés à l’autisme à KidsAbility

OPSEU Kids Matter - Nos enfants comptent SEFPO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

WATERLOO – Les compressions du gouvernement Ford aux services aux enfants autistes ont atteint le Kidsability Centre For Child Development, un programme chef de file dans les régions de Waterloo et Guelph-Wellington, depuis plus de 60 ans au service des enfants ayant des besoins spéciaux complexes. Le passage à la rémunération à l’acte au centre KidsAbility met en péril le programme entier tandis que l’agence annonce la suppression de 20 à 25 postes liés à l’autisme, soit près de deux tiers du personnel qui fournit actuellement des services aux enfants autistes.

« Doug Ford et son gouvernement s’en prennent aux enfants de la province », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « L’homme qui prétend être « pour les petits » attaque les membres les plus vulnérables de notre société, réduisant le financement des garderies, du secteur de l’éducation, des placements en famille d’accueil et, ici, des services aux enfants autistes. C’est scandaleux! »

En vertu du nouveau modèle de rémunération à l’acte du gouvernement, moins de services seront offerts dans les agences et moins de professionnels qualifiés seront là pour aider les enfants autistes. Ce système non réglementé de marché libre des professionnels oblige ces derniers à entrer en concurrence pour obtenir du travail temporaire à contrat, sans les avantages sociaux associés à un emploi stable décent.

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a demandé que des investissements appropriés soient faits pour nos enfants. « La pire chose qu’une société puisse faire est de se concentrer sur le présent et d’oublier l’avenir. Si nous ne donnons pas à ces enfants les services dont ils ont besoin, là où ils en ont besoin, pour mener une vie productive et indépendante, nous finirons tous pas en payer le gros prix. Et tandis qu’il est déjà difficile pour les familles des centres urbains de trouver des professionnels de l’autisme, ça l’est encore plus dans les régions rurales et du nord. »

« C’est la dernière étape vers le sentier rocailleux de la privatisation des soins de santé », a encore dit M. Almeida. « Un autre jour sous le gouvernement Ford est un autre mauvais jour pour l’égalité, la justice et la décence. »

« Tandis que le premier ministre avait promis pendant sa campagne électorale que personne ne perdrait son emploi, des travailleurs reçoivent leur avis de congédiement ou s’en vont pour d’autres raisons », a déclaré M. Thomas. « Des travailleurs de première ligne sont licenciés, tandis que d’autres quittent des carrières crève-la-faim.

Monsieur Thomas a dit qu’au bout du compte, le gouvernement fait du mal aux enfants. « Ils ont besoin de professionnels stables, responsables et qualifiés, appuyés par un système d’agences bien enraciné dans la communauté », a-t-il encore dit. « Le nouveau modèle expose les familles à une foule de problèmes avec des fournisseurs qui n’ont aucun compte à rendre et qui se mettent sur les rangs pour des contrats dans un système non réglementé.

« Le gouvernement devrait enterrer cette approche de l’extrême ouest. Forcer les parents à chercher de l’aide est tout à fait injuste pour eux et pour leurs enfants. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931