Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le gouvernement Ford... une véritable équipe de magouilleurs!

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas in the Queen's Park media gallery.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, le premier ministre Ford fait de son gouvernement une vitrine de duperie en revenant en arrière sur les normes du travail déclarées en vertu du projet de loi 47. 

« Nous en avons assez de ces charades, il est temps d’appeler Doug Ford et sa bande d’acolytes par leurs vrais noms », a déclaré M. Thomas. « Commençons par Todd Smith, le ministre du Développement des profits privés, de la Destruction des emplois décents et des Compromis éthiques. »

En dépit d’un gouvernement qui dit que la législation ouvrière améliorée nuisait à l’emploi, M. Thomas fait remarquer que les dernières données de Statistique Canada montrent que l’emploi en Ontario a augmenté de 1,2 pour cent depuis le mois d’octobre dernier.

« Ce gouvernement ne s’intéresse pas aux faits », a dit M. Thomas. « Les conservateurs sont arrivés tête baissée, comme un boulet de démolition, avec leur programme anti-travailleurs. Ils sont plus intéressés à protéger les mauvais employeurs que les personnes qui travaillent pour eux. Mais la fête est terminée. Ils ont franchi une ligne de démarcation claire en soutirant l’argent des contribuables pour acheter les employeurs. »

Avec la déclaration du ministre des Finances Vic Fedeli, la semaine dernière, comme quoi le plan financier du PC n’est pas négociable, M. Thomas se demande pourquoi un gouvernement qui se dit pour le peuple ne veut pas écouter le peuple.  

« Ces gars n’éprouvent aucune honte et n’ont ni cœur ni cerveau », a ajouté le président Thomas. « Ils ont bien montré que leur intention est d’imposer leur volonté, qu’importe qui ils laissent dans leur sillage. »

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, est tout particulièrement indigné par la suggestion de M. Smith que les travailleurs ont utilisé leurs congés de maladie pour aller voir le Superbowl l’an dernier.

« Les gens ont de la difficulté à joindre les deux bouts », a déclaré Monsieur Almeida. « Avec l’arrivée de la saison de la grippe, ils ne peuvent même pas se permettre de tomber malade dans l’Ontario de Doug Ford. Nous avons des politiciens égarés de la trempe de Todd Smith qui parlent du Superbowl, alors que son gouvernement tente de faire de l’Ontario une province où l’alcool est à la portée de tous. C’est un programme loufoque! Mais c’est ce qui arrive quand on laisse des gens comme Todd Smith et Dean French mener la barque dans cette province. On se fait tous rouler. »

« Le projet de loi 148 faisait avancer les choses en ce qui concerne les emplois », a souligné M. Thomas. « Mais ces gars n’en ont rien à faire. Ils font du gouvernement une vitrine de duperie. Et il est temps de changer la vitrine! »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931