Skip to content

La « disparition » de M. Ford ne l’aidera pas, dit le président Thomas

Warren (Smokey) Thomas in a blue suit standing at a podiu
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – La volatilisation de Doug Ford pendant la campagne électorale fédérale ne devrait pas donner aux Ontariens une illusion de sécurité, avertit le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, qui accuse le premier ministre de se cacher pour protéger les Conservateurs du fédéral.

« Quand se cacher est la meilleure stratégie que les conservateurs puissent adopter pour avancer, on peut alors dire qu’ils ont perdu le sens de la réalité », a déclaré M. Thomas. « Monsieur Ford reste cloîtré dans l’espoir que les électeurs n’ensevelissent pas les candidats conservateurs fédéraux le jour des élections. »  

Mais M. Thomas a déclaré que sa « disparition » ne l’aidera pas, nous rappelant la série de fiascos que les Ontariens ne sont pas prêts d’oublier.

« Doug Ford est peut-être muet comme une carpe en ce moment, mais le ressentiment de la population est encore bien assourdissant », a encore dit M. Thomas. « Il veut privatiser la vente d’alcool et réduire l’éducation publique. Certains enfants ne peuvent même pas obtenir les crédits dont ils ont besoin pour décrocher un diplôme et encore moins les prêts pour s’inscrire à l’université. »

« Si la dépendance de M. Ford pour l’alcool et le pot privatisés représente des valeurs conservatrices, il n’est pas étonnant que les Conservateurs fédéraux l’aient muselé! »

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, parle de comédie d’erreurs, mais dit bien que personne ne rit.

« Le premier ministre a pour stratégie de marier d’énormes problèmes à des solutions simplifiées à outrance », a déclaré M. Almeida. « En ce moment, il y a des milliers de jeunes et de militants qui demandent que le gouvernement prenne de véritables mesures en ce qui concerne la crise climatique, et ce soi-disant professionnel de l’impression d’étiquettes se borne à vouloir mettre des autocollants qui ne collent même pas sur les pompes à essence! »

Monsieur Thomas rappelle aux électeurs que la vraie menace pour l’Ontario nous tombera dessus après le jour des élections.

« Une fois la supervision adulte disparue, le 21 octobre prochain, M. Ford laissera tomber ses gants », a ajouté M. Thomas. « Nous devons être prêts lorsque Doug Ford est lâché et sort de sa cachette, et les membres de son caucus devraient l’être eux aussi. »

« Si ces Conservateurs provinciaux veulent protéger leur carrière, il va falloir qu’ils cessent de jouer à l’autruche et qu’ils mettent leurs priorités à la bonne place, avec le peuple, plutôt qu’avec un chef défectueux. »  

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931