Communiqués bannière

Le gouvernement anti-travailleurs de Ford coule à pic

Queen's Park
Facebook
Twitter
Email

Toronto – Ce remaniement ministériel désespéré du Cabinet de Doug Ford, quelques mois seulement après son assermentation, est un signe de plus qui montre que son règne versatile est voué à l’échec, a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« La décision de Doug Ford de chambouler son Cabinet n’est pas de nature à instaurer la confiance », a déclaré le président Thomas. « Ce gouvernement est incapable de colmater les brèches et le navire coule à pic. »

« Du chaos de la privatisation de la vente du cannabis au gaspillage de l’argent durement gagné par les contribuables pour installer des panneaux inutiles à la frontière, Doug Ford n’arrive plus, en dépit de tous ses efforts, à colmater toutes les brèches de son navire à la dérive. Il pourrait tout aussi bien se nommer lui-même le ministre du Chaos et de la Confusion. »

Avec un ministre en moins et deux autres rétrogradés, Ford pourrait être obligé d’évacuer d’autres victimes à l’extérieur de son Cabinet à porte tournante », a déclaré le président Thomas. Ford a même refusé de parler aux journalistes lors de l’annonce du remaniement de son Cabinet. Le président Thomas a déclaré qu’il n’est pas surprenant qu’il appuie sur le bouton de réinitialisation derrière des portes closes et esquive les médias, compte tenu des récents sondages qui révèlent que son gouvernement est en chute libre auprès des électeurs.  

« Cela n’a rien d’étonnant quand on voit comment Ford distribue des postes haut-placés à ses amis tout en s’attaquant aux Ontariens les plus vulnérables », a déclaré pour sa part Eduardo (Eddy) Almeida, le premier vice-président/trésorier du SEFPO.

« Le roi du népotisme fait tanguer dangereusement le Titanic conservateur », a ajouté le vice-président Almeida. « Ne peut-il pas voir les Ontariens juste en face de lui? Les Ontariens en ont assez des politiques qui font passer les profits avant les gens, mais nous serons là pour faire en sorte que ce gouvernement leur rende des comptes. »

Le gouvernement Ford semble incapable de tenir le gouvernail et de maintenir le cap, mais le premier ministre pourrait reprendre le contrôle en prenant le temps d’écouter les travailleurs de première ligne, a ajouté le président Thomas.

« Au SEFPO, nous sommes toujours prêts à partager notre expérience avec le gouvernement », a conclu le président Thomas.  « Je parle tous les jours avec nos membres et je sais ce qu’ils ont à dire. »

« Monsieur le Premier ministre, accordez-moi quelques minutes de votre temps et discutons-en. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931