Skip to content

Monsieur Ford a dit « prendre des balles », mais le SEFPO montre du doigt le véritable responsable de la crise des soins de longue durée

C'est dans ma nature de prendre soin de vous. Soins de longue duree SEFPO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a mené de nombreuses entrevues avec les médias dernièrement pour répondre à l’allégation de Doug Ford comme quoi il « prenait des balles » pour le syndicat en ce qui concerne la crise des soins de longue durée.

Monsieur Thomas s’est adressé à Evan Solomon, hôte de l’émission politique de CTV News intitulée POWER PLAY, le 28 mai dernier, et à CTV News Ottawa, le 29 mai dernier, afin de réfuter l’affirmation du premier ministre que les inspecteurs des foyers de soins de longue durée membres du SEFPO avaient refusé d’entrer dans les établissements en raison de la COVID-19. Une déclaration du président Thomas avait été utilisée pour un autre reportage à ce sujet, sur Newstalk 1010.

« Le premier ministre se dit fatigué de prendre des balles pour le syndicat, mais dans ce cas particulier, notre prudence lui a en fait permis d’éviter d’en prendre une », a affirmé M. Thomas dans l’article. « Le manque de personnel est un autre exemple de faits réels que les dirigeants du ministère ont omis de révéler au premier ministre et au ministre des Soins de longue durée. »