Skip to content
organizing_opseu_french_banner.jpg

Les travailleurs de première ligne d’un refuge pour personnes âgées se joignent au SEFPO

SEFPO Professionnels des soin de sante communautaires
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À l’instar des plus de 300 de leurs collègues de l’Armée du Salut à Toronto, les travailleurs de première ligne du Refuge pour personnes âgées de l’Armée du Salut d’Islington ont voté à l’unanimité en faveur de leur adhésion au SEFPO.
 
« Une décision judicieuse », a lancé le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Ces membres, qui ont à cœur d’aider et de soutenir les personnes âgées qui sont confrontées à l’itinérance, seront désormais appuyés par l’un des plus importants et plus puissants syndicats de la province pour les aider à faire leur travail précieux.
 
« En faisant des coupes dans le salaire minimum, l’aide juridique et les services sociaux, Doug Ford s’attaque aux personnes démunies », a déclaré le président Thomas. « Mais en se joignant à un syndicat fondé sur la démocratie et la solidarité, ces travailleurs sont prêts à défendre les plus vulnérables. C’est une bataille que nous gagnerons ensemble. »
 
Le Refuge pour personnes âgées de l’Armée du Salut d’Islington qui a ouvert ses portes à la fin de l’année dernière et qui dispose actuellement de 45 lits, doit s’agrandir plus tard cette année afin de passer à 90 lits.
 
« Le sans-abrisme et la pauvreté sont devenus un problème de plus en plus urgents à Toronto et à travers l’Ontario », a déclaré Kareen Marshall, la présidente de la Division des agences communautaires du SEFPO. « Au nom de toute notre division, je souhaite la bienvenue à ces nouveaux membres et je les félicite d’avoir pris fermement position pour défendre les services qu’ils procurent. »
 
Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a applaudi la décision de ces nouveaux membres de se joindre au SEFPO.
 
« Le budget du ministre des Finances montre clairement qu’il s’agit d’un gouvernement qui se soucie plus des profits que des gens », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida. « Mais en adhérant au SEFPO, ces travailleurs peuvent compter sur notre soutien et solidarité sans faille pendant qu’ils veillent à ce que personne ne soit laissé de côté. »