Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Rendez-leur leurs cigarettes!

TORONTO – Le syndicat qui représente plus de 2 000 travailleurs au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto demande à l'employeur d'abandonner sa politique antitabagisme controversée.

« Pourquoi le CTSM essaie-t-il de guérir des patients d'une toxicomanie qui n'a rien à voir avec la raison de leur séjour dans cet établissement? », se demande Warren (Smokey) Thomas, le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario, un syndicat qui compte 130 000 membres.

Le syndicat nous dit qu'en privant les patients de leurs cigarettes, en dépit du fait qu'ils ne les fumeront même pas sur la propriété du CTSM, ce dernier est allé trop loin et met en danger tant les patients que le personnel pendant la période de sevrage forcé.

Le CTSM a adopté une nouvelle politique qui stipule que les produits du tabac ne peuvent plus être entreposés dans les casiers de l'hôpital. Le personnel a récemment reçu une note de service dans laquelle on leur disait soit de renvoyer les cigarettes des patients chez eux par la poste, de les entreposer (jusqu'à leur départ) ou de les détruire.

« Les patients du CTSM arrivent souvent à l'hôpital pendant une des pires périodes de leur vie », a ajouté Thomas. « Cela nous semble cruel de les forcer en plus à traverser une période de sevrage de nicotine alors qu'on les traite pour une maladie qui n'a rien à voir avec la cigarette ».

Le président du syndicat a ajouté que la plupart des gens ne choisiraient certainement pas la période la plus stressante de leur vie pour arrêter de fumer. « Pourquoi cela serait-il différent pour les personnes qui font face à un déséquilibre mental? »

– 30 –

Pour plus d'information, communiquez avec Rick Janson au 416-443-888, poste 8383, ou au 416-525-3324 (cellulaire).