Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les employés du gouvernement protesteront devant les bureaux des députés provinciaux

ONTARIO – Les travailleurs de la Fonction publique de l’Ontario, représentés par le SEFPO, protesteront contre les propositions initiales du gouvernement devant les bureaux des députés provinciaux de leurs circonscriptions.

Date : Le vendredi 12 décembre, 2014

Heure : Midi à 14 h
Lieu : Bureau du député Ted McMeekin, 299, rue Dundas est, Waterdown

Heure : 11 h 45 à 12 h 45
Lieu : Bureau de la députée Sophie Kiwala, 303, rue Bagot, Kingston

Heure : Midi
Lieu: Bureau du député David Orazietti, 432, chemin Great Northern, Sault Ste. Marie

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a dit que l'offre initiale du gouvernement n’est rien plus qu’un plan pour démanteler complètement les services publics de l'Ontario, et pour punir les travailleurs qui les fournissent.

« La vérificatrice générale de la province a confirmé que la privatisation et la sous-traitance ont gaspillé 8 milliards de dollars des contribuables, » a déclaré Thomas. « Nous avons dit à maintes reprises à ce gouvernement que nos membres peuvent fournir les mêmes services de meilleure qualité et moins cher que le secteur privé.  Pourtant, la première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne veut toujours éliminer les emplois du secteur public et sous-traiter davantage de services publics. »

Malgré le gaspillage des milliards de dollars sur la sous-traitance et la privatisation, Thomas a dit que le gouvernement estime avoir besoin de réduire les salaires et les avantages sociaux de 35 000 employés des ministères du gouvernement de l'Ontario, une initiative qui va totalement à l'encontre de la poussée du rapport de la vérificatrice générale.

« Si le gouvernement avait dépensé juste une fraction de l’argent gaspillé directement sur les services publics et les travailleurs de la fonction publique, nous aurions de meilleurs services publics qui sont plus fiables et plus responsables pour toute la population de la province, » a continué Thomas.

« Nos membres protesteront devant les bureaux des députés et leur demanderont pourquoi ils détestent les travailleurs du secteur public, » a déclaré Thomas.  « Ils savent que nos membres jouent un rôle essentiel dans cette province et ils représentent le meilleur choix pour la prestation de services.  Alors pourquoi les traiter si mal à la table de négociation ? »

Le SEFPO représente tous les employés de première ligne qui travaillent dans les ministères du gouvernement de l'Ontario.  Leur convention collective actuelle expire le 31 décembre 2014.