Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les travailleurs du gouvernement veulent un vote de grève immédiat sur les propositions initiales de l'employeur

TORONTO – À l'occasion d'un rassemblement à l'heure du midi, aujourd'hui, devant le bureau de circonscription de la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, a annoncé que les équipes de négociation, qui représentent 35 000 employés dans les divers ministères, demandent immédiatement la tenue d'un vote de grève sur les propositions initiales de l'employeur à la table de négociation.

Thomas a déclaré que les propositions du gouvernement entraîneraient une restructuration profonde des services publics de la province et ouvriraient la voie à la privatisation et la sous-traitance du travail dans le secteur public.

« En bref, les propositions de l'employeur ne sont qu’un plan visant à démanteler entièrement la fonction publique de l'Ontario », a déclaré Thomas. « Des milliers de fonctionnaires pourraient perdre leur emploi pendant qu'on gèlerait le salaire, réduirait les avantages sociaux et affaiblirait les protections d'emploi des autres. »

Accompagné des présidents des équipes de négociation, Roxanne Barnes et Tom O'Neill, ainsi que par une foule d'employés de la fonction publique de l'Ontario (FPO), Thomas a fait remarquer la toilette portative qui avait été installée pour mettre en évidence l'annonce.

« Ça reflète exactement ce que nous pensons de cette offre initiale », a ajouté Thomas. « Nos équipes ne peuvent pas commencer à négocier un tel document. Sans plus attendre, nous recherchons un mandat de grève massif pour dire au gouvernement de l'Ontario que nous rejetons ses propositions initiales. Nous ne passerons pas toute la ronde de négociations à chercher une aiguille dans une botte de foin. Nous voulons négocier une entente juste et raisonnable qui permettra non seulement d'assurer le maintien des services publics de l'Ontario, mais également de faire économiser de l'argent aux contribuables en éliminant la privatisation et la sous-traitance, qui coûtent souvent le double des travailleurs du secteur public. »

Thomas a déclaré que le vote de grève se tiendra du 3 au 5 décembre prochain partout dans la province. La convention collective actuelle des travailleurs de la FPO arrive à échéance le 31 décembre 2014.

– 30 –

Renseignements :

Warren (Smokey) Thomas : 416 443-8888

Don Ford, Communications du SEFPO : 416 448-7442

Index des négociations de la FPO