Skip to content
news_notices_french.jpg

Merci et bienvenue aux neuf héroïnes et héros de la santé de Terre-Neuve qui sont venus nous aider

Toronto – Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a tenu à souhaiter la bienvenue aux neuf professionnels de la santé de Terre-Neuve-et-Labrador qui sont arrivés en Ontario pour aider les hôpitaux à faire face à la troisième vague de la COVID-19.

« Au nom des 180 000 membres de notre grand syndicat, j’aimerais dire à ces héroïnes et héros du Canada atlantique : bienvenue en Ontario et merci pour votre aide et courage», a déclaré le président Thomas. « À l’instar des membres de l’OPSEU/SEFPO qui répondent chaque année à l’appel et quittent le confort de leur foyer et communauté pour combattre des crises comme les incendies de forêt, ces héroïnes et héros de première ligne de la Côte-est sont la quintessence des services publics. »

« Qu’ils viennent des régions les plus éloignées du Canada ou du monde entier, on peut compter sur les travailleurs du secteur public pour risquer leur vie lorsque d’autres ont besoin d’aide. »

Plus tôt ce mois-ci, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a lancé un appel à l’aide à travers le Canada. Avec la hausse du nombre de cas durant cette troisième vague, le système hospitalier de la province, déjà surchargé, est submergé – la ministre de la Santé estime que nous serons confrontés à une pénurie de plus de 4 000 infirmières pour les quatre prochains mois.

« Le réflexe naturel est de fuir une crise – les travailleurs de première ligne du secteur public, comme nos visiteurs de la Côte est, l’affrontent de face. Je suis fier et reconnaissant qu’ils et elles soient ici pour nous aider », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO. « Et c’est loin d’être la première fois que des travailleurs de Terre-Neuve-et-Labrador répondent à un appel pour venir en aide à des travailleurs ontariens. Notre syndicat affilié NAPE (Newfoundland and Labrador Association of public and Private Employees) avait été le premier à offrir à nos membres un prêt sans intérêt pendant la grève à la FPO en 1996. »

Le président Thomas a déclaré qu’il n’était pas du tout surpris par le fait que des travailleurs d’autres provinces aient été si rapides à offrir de l’aide, mais il a exhorté le premier ministre à jeter les fondations pour édifier un système de santé et des services publics en Ontario, qui ne dépendront pas autant de l’aide extérieure à l’avenir.

« À maintes reprises, la pandémie a mis à nu les fissures profondes dans les services publics qui ont été meurtris par des décennies de coupes budgétaires et d’austérité », a ajouté le président Thomas. « L’Ontario est aujourd’hui plus riche qu’il ne l’a jamais été par le passé – il est temps pour notre gouvernement de commencer à réinvestir une partie de cette richesse dans nos hôpitaux, nos écoles et nos services sociaux afin qu’ils puissent nous maintenir en bonne santé, en sécurité et en prospérité. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931
OPSEUCommunications@opseu.org