Skip to content
cas_opseu_french_banner.jpg

Rassemblement devant la SAE d'Ottawa, excellente participation

Le rassemblement du 13 mars dernier, qui a attiré plus de 100 personnes, montre clairement l’importance que les membres du SEFPO qui travaillent à la Société d'aide à l'enfance d’Ottawa attribuent aux services qu’ils fournissent.

ottawa_cas_rally_collagea.jpg

« L’employeur ne s'attendait pas à ce que nous obtenions un mandat de grève », a déclaré Michele Thorn, présidente du comité de négociation de la section locale 454 du SEFPO. « Il espère désormais nous diviser, pour nous affaiblir, mais nous ne le laisserons pas faire! »

« Son refus d’inclure un libellé clair pour protéger TOUS nos emplois aujourd’hui et dans l’avenir suggère un manque d’appréciation évident à notre égard », a déclaré Madame Thorn. « Nous ne tenons pas à faire grève. Mais la meilleure façon de l’éviter est de ne pas lâcher prise, d’avoir confiance dans le processus et de continuer de soutenir notre équipe de négociation. Nous pouvons le faire! »

Les quelque 400 travailleurs de la Société d’aide à l’enfance d’Ottawa sont sans contrat depuis le 31 décembre 2017. Il y a près de deux semaines, une forte majorité des membres de la section locale 454 du SEFPO qui travaillent à la Société d’aide à l’enfance ont voté en faveur d’une grève si l’employeur insiste sur une convention collective qui autorise la sous-traitance.

Chrisy Tremblay, vice-présidente du secteur des SAE du SEFPO et membre du comité de négociation de la section locale 454 du SEFPO, a rappelé à la foule que les travailleurs de la Société d'aide à l'enfance d’Ottawa ne peuvent fournir des services de qualité sans sécurité d’emploi et conditions de travail décentes.

Madame Tremblay a également remercié les militants syndicaux de la région d’Ottawa qui se sont joints à la manifestation.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a félicité les travailleurs de vouloir défendre les services qu’ils fournissent, engageant le soutien continu des quelque 150 000 membres du SEFPO.

« Je suis fier de me tenir aux côtés de ces membres tandis qu’ils se battent pour eux-mêmes et pour les personnes qui dépendent des services qu’ils fournissent », a-t-il dit. « Ce sont des membres comme ceux-ci qui contribuent à la force du SEFPO et à la grandeur de l’Ontario. »