Skip to content
lbed_opseu_french_banner.jpg

Les épiceries n’ont pas l'obligation d’avertir les femmes enceintes du danger de l'alcool

Sign in grocery stores that says "Beer Purchase Hours"
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario a appris que les épiceries qui vendent de la bière en Ontario ne sont pas tenues d'avertir les femmes que la consommation d'alcool pendant la grossesse met en péril la santé de leur enfant.

« En vertu de la Loi Sandy, la LCBO et les autres établissements qui vendent ou distribuent de l'alcool doivent placer des affiches prévenant les femmes que la consommation d’alcool pendant la grossesse peut causer des anomalies congénitales permanentes et des lésions cérébrales à leur bébé. C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO. « Les épiceries qui vendent de la bière en Ontario ne sont pas tenues d’apposer ces affiches. »

« Lorsque les libéraux de l'Ontario ont décidé d'élargir la vente de bière à de nouveaux points de vente, ils ont dit que les épiceries devraient suivre les mêmes règles que n'importe quel autre établissement vendant de l'alcool, a-t-il ajouté. Il s'avère que ce n'est pas vrai. C'est un problème de santé publique grave. »

La Commission des alcools et des jeux de l'Ontario (CAJO) a informé Mark Courtepatte, co-président du groupe de soutien des parents et des préposés aux soins de l’ETCAF de Hamilton (ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale) que les épiceries sont exemptées d'appliquer la Loi Sandy de 2004 qui modifie la Loi sur les permis d’alcool les obligeant à placer des affiches de mise en garde.  Toutefois, lorsqu'il a demandé à la CAJO, ainsi qu’au bureau de la Procureure générale et de la première ministre Wynne de confirmer les points de la Loi sur les permis d'alcool ou des règlements qui exemptent les épiceries, il n’a pas reçu de réponse.

« Nous ne sommes pas contre l'alcool, mais nous sommes contre le fait que le gouvernement autorise la vente d'alcool sans mettre en garde les Ontariennes et Ontariens que la consommation d’alcool pendant la grossesse peut occasionner des lésions cérébrales permanentes à leur bébé. »

« Ne pas faire appliquer la Loi Sandy est irresponsable de la part du gouvernement », a déclaré Courtepatte

Le Groupe de soutien de l’ETCAF de Hamilton fournit de l'aide et du soutien aux parents, aux soignants et aux personnes atteintes de l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale. Au Canada, neuf bébés sur 1 000 naissent avec l'ETCAF qui constitue la première cause de lésions cérébrales chez les enfants canadiens.

Le SEFPO représente 7 000 membres du personnel de la LCBO qui travaillent dans les succursales, les entrepôts et les bureaux de la LCBO.

Renseignements :
Warren (Smokey) Thomas, 613 329-1931
Mark Courtepatte, 416 300-4146