Skip to content
hcdc_opseu_french_banner.jpg

Les préposés aux soins à domicile disent que Paramed les pousse à faire grève

OPSEU/SEFPO flag
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

RENFREW – Les membres de première ligne du personnel professionnel et du personnel de soutien du fournisseur de soins à domicile le plus important du secteur privé au Canada déclarent être poussés à une grève qui ne manquera pas d'affecter les patients entre Arnprior, Deep River et la Baie de Barry.

Paramed Home Health Care fait pression sur ses travailleurs du comté de Renfrew pour qu'ils acceptent une entente qui prolongera le gel salarial pour un total de cinq ans.

Paramed Home Health Care offre un salaire de départ de 12,88 $ l'heure à ses travailleurs de soutien à domicile. Pour ce prix, on s'attend à ce qu'ils se servent de leur propre véhicule pour faire la navette entre les rendez-vous.

C'est inférieur au seuil de pauvreté; et c'est encore pire si l'on pense que la plupart de ces travailleurs, principalement des femmes, ne travaillent qu'à temps partiel.

C'est très différent de ce que gagne le PDG d'Extendicare, la société à qui appartient Paramed. En 2012, Business Week avait rapporté que le PDG Timothy Lukenda avait gagné une rémunération de 1,129 million de dollars.

Et voilà qu'aujourd'hui, Paramed affirme ne pas pouvoir offrir mieux à ses travailleurs de Renfrew (préposés aux services de soutien à la personne, infirmières et personnel de bureau) pour les trois prochaines années.

Et ce, malgré le fait que le secteur des soins à domicile ait bénéficié d'augmentations des fonds publics. L'augmentation l'an dernier était de six pour cent. Cette année, on proposait une augmentation de cinq pour cent pour le secteur.

Selon le résultat des élections, les préposés aux services de soutien à la personne pourraient recevoir ou ne pas recevoir l'augmentation salariale entière promise par le gouvernement plus tôt cette année.

L'augmentation du salaire minimum des PSSP visait à réduire le roulement énorme au sein de ce personnel. Toutefois, si le chef du PC Tim Hudak impose un gel salarial généralisé, même ces travailleurs risquent de ne pas obtenir l'augmentation salariale de 4 $ qui leur a été promise d'ici à 2016.

Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario avait exigé de Paramed qu'il divulgue ses renseignements financiers pendant le processus de négociation. Tandis que Paramed avait accepté de le faire, la compagnie continue de traîner les pieds.

Cent quarante préposés aux soins à domicile sont représentés par le SEFPO dans le comté de Renfrew. On n'a pas fixé de date de grève.