Skip to content
news_newsletters_french.jpg

Bulletin du personnel de soutien des hôpitaux - Automne 2019

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Téléchargez le bulletin ici (en anglais)

Message du président

Le gouvernement Ford est de retour d’une pause de cinq mois et nous pouvons enfin commencer à nous faire une idée précise de l’incidence de ses politiques de soins de santé sur les services de première ligne. Pour l’instant, la situation n’est pas reluisante. Les conservateurs reviennent à l’époque de Mike Harris.

Non seulement ils sabrent directement dans notre système de soins de santé, mais ils exercent aussi une pression supplémentaire sur le système avec leur longue liste de politiques à courte vue qui nuisent tant aux patients qu’aux travailleurs de la santé. Ils amputent les dépenses en soins de santé de milliards de dollars alors que le financement qu’ils continuent de verser ne peut faire face ni à la croissance et au vieillissement de la population ni au taux d’inflation.

Le premier ministre Ford dit qu’il veut mettre fin à ce qu’on appelle les « soins de santé de couloir », et pourtant, l’Association des hôpitaux de l’Ontario rapportait le mois dernier que la surpopulation qui sévit dans les hôpitaux avait atteint un sommet record en juin. Comment le premier ministre croit-il que cette situation puisse s’améliorer en réduisant le personnel et les services?

La fusion prévue par le gouvernement des quatorze réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) de l’Ontario en une « super agence » ouvre tout droit la porte à la privatisation, ayant déjà entraîné la perte de centaines de postes administratifs et de soutien. N’oublions pas que Mike Harris avait dépensé 3,9 milliards de dollars pour restructurer le système et pour en économiser seulement 800 millions.

Et pour ce qui est du personnel qui reste, beaucoup sont sous la menace d’une législation qui plafonnera leurs salaires futurs. Le gouvernement a prétendu avoir « consulté » les syndicats en ce qui concerne la limitation des hausses salariales. Ces soi-disant séances de « consultation » ont été menées avec une bande d’avocats surpayés de la rue Bay. Elles n’étaient rien de plus qu’un écran de fumée en cas d’éventuelle contestation judiciaire.

Le 4 novembre dernier, le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a comparu devant un comité législatif chargé d’examiner la masse salariale et a fait valoir avec force et efficacité qu’un plafond salarial ne permettrait pas au gouvernement de réaliser de véritables économies.

Qu’il s’agisse de restructuration, de privatisation ou de plafonds salariaux, le SEFPO continuera de tenir le gouvernement responsable de ses décisions et de faire tout en son pouvoir pour repousser les assauts du gouvernement. Vous pouvez en être sûr.

Nous avons besoin que les 165 000 membres de ce syndicat se liguent et s’opposent bruyamment aux mauvaises décisions du gouvernement, qui plongent notre système de soins de santé déjà surchargé dans une crise.

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas

Président, Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario

Rencontrez votre Conseil exécutif sectoriel :

Jill McIllwraith, présidente

georgiajill@hotmail.com

Lauren MacLaren, secrétaire

lmaclaren@amtelecom.net

Lisa Hovinga, trésorière

lhovinga67@hotmail.com

Jonathan Hopkins, vice-président

jonhopkins369@gmail.com

Harjinder (Harry) Sangha, Conseil exécutif divisionnaire/sectoriel – Négociation collective

gogiman2000@msn.com

Christine Marshall, Santé et sécurité

rmarshall05@vianet.ca

Rose Anne Faubert, Éducation et communications

Bulletin/Communications

rctfaubert@ciaccess.com

Conférence mixte sur la négociation des soins de santé

Les 3 et 4 octobre 2019, plusieurs membres du secteur du personnel de soutien dans les hôpitaux ont pris part à la Conférence mixte sur la négociation des soins de santé avec des membres des secteurs 8 (soins de longue durée) et 18 (Santé mentale et toxicomanies). Cette conférence a offert des présentations et des points de vue sur l’arbitrage de différends, les risques psychologiques dans nos milieux de travail, le Projet de loi 124 (législation du gouvernement Ford proposant une modération salariale) et la Loi sur les relations de travail liées à la transition dans le secteur public (LRTLTSP).

En outre, au cours de notre séance en petits groupes de secteur, Michele Haber (agente de recherche au SEFPO) et Marc Casey (négociateur au SEFPO) ont fait des présentations à nos membres pour parler de la façon de se préparer à la négociation et des résultats de nos unités de négociation au cours des deux dernières années. Ces présentations se sont avérées intéressantes et ont montré très clairement que notre secteur a fait des progrès considérables ces dernières années pour améliorer nos conventions collectives. Nous tenons à remercier tous les membres qui ont participé. Nous nous réjouissons de vous revoir à notre prochaine conférence de négociation.

Faites-vous vacciner contre la grippe

  • La grippe est un virus saisonnier qui se propage l’hiver. C’est une maladie respiratoire aiguë causée par le syndrome grippal A ou B. La plupart des personnes qui contractent la grippe se rétablissent complètement en une à deux semaines, mais certaines développent des complications médicales graves et potentiellement mortelles, comme la pneumonie.

Quelques faits sur la grippe

  • C’est une maladie incroyablement contagieuse, qui peut se propager rapidement et facilement
  • Avant même de vous rendre compte que vous avez la grippe, vous pouvez la transmettre à d’autres personnes
  • La grippe peut affecter tant les personnes en bonne santé que les jeunes enfants et les adultes de plus de 65 ans, les femmes enceintes et les patients atteints de maladies chroniques
  • 12 000 hospitalisations et 3 500 décès sont attribués chaque année à la grippe (selon le ministère de la Santé)

Faites-vous vacciner

Le vaccin peut affaiblir ou tuer le virus et a aidé des millions de Canadiens depuis 1946.

Les MYTHES sont des MYTHES – Le vaccin contre la grippe ne cause pas la grippe.

Santé mentale et bien-être

Selon le ministère de la Santé, la santé mentale concerne tous les Canadiens à un moment donné de leur vie, qu’ils soient directement affectés, ou que ce soit des amis, des membres de leur famille ou des collègues, peu importe leur âge, leur culture ou leur niveau de revenu.

Faits sur la santé mentale

Commission de la santé mentale du Canada (2013). La nécessité d’investir dans la santé mentale au Canada. https://cmha.ca/fr/faits-saillants-sur-la-maladie-mentale.

1 Canadien sur 5 sera un jour ou l’autre confronté à un trouble mental.

49 pour cent des gens ne sont jamais allés chez un médecin pour se faire aider, malgré qu’ils se sentent déprimés, aient des anxiétés ou souffrent en silence.

D’ici l’âge de 40 ans, environ 50 pour cent des Canadiens auront eu une maladie mentale.

Appréciez votre bien-être

Une excellente façon d’améliorer votre santé mentale est de mettre l’accent sur votre bien-être global.

Améliorer votre nutrition en mangeant votre repas principal avant d’aller au travail, évitez les aliments riches en gras et frits, les collations hautement transformées, réduisez votre consommation de caféine, buvez davantage d’eau et, plus important encore, prenez des pauses actives. Les pauses vous permettent de refaire le plein d’énergie et d’améliorer votre productivité, votre aptitude à innover et à créer; sauter vos pauses peut contribuer au stress et à l’épuisement.

En Ontario, la Loi sur les normes d’emploi (LNE) prévoit une pause-repas de 30 minutes pour la plupart des travailleurs après cinq heures de travail. Cette pause-repas doit être continue et n’a pas à être rémunérée. Les employés peuvent également demander à leur employeur qu’il divise cette pause de 30 minutes en deux pauses de 15 minutes.

Rencontrez le tout nouveau membre du SEFPO, un chien d’assistance pour le secteur des SP

Faites connaissance avec Yzer, un des jeunes chiens d’assistance dévoués parrainés par le secteur des SP du SEFPO. Collaborant désormais avec l’organisme National Service Dogs, le SEFPO peut aider ses membres et les clients que nous traitons. Pour plus de détails, visitez : https://sefpo.org/multimedia/meet-yzer-the-opseus-bps-sector-facility-service-dog/

Qui est en négociation?

Section locale – Employeur

209 – Hamilton Health Sciences Corporation

227 – Headwaters Health Care Centre

469 – Centre de soins prolongés St. Joseph pour le site Hôtel Dieu (temps plein)

469 – Centre de soins prolongés St. Joseph pour le site Hôtel Dieu (temps partiel)

Prochains événements – Conférence des SP

Du 15 au 17 novembre à Toronto

Cette année, la conférence a pour thème « Travail, vie, harmonie et au-delà – Santé mentale, sensibiliser les gens et briser la stigmatisation ». Au moins une personne sur cinq est affectée par une forme quelconque de maladie mentale. Les quatre autres ont un proche, un ami, un collègue ou une connaissance qui vit avec un trouble mental. Les organisations doivent renforcer leurs capacités afin de pouvoir soutenir les personnes qui vivent avec un trouble mental, parce que l’identification précoce et le soutien permettent généralement de contribuer au bien-être soutenu d’un employé. Nous estimons que cette conférence nous permettra de briser les barrières qui entourent la santé mentale.

Le SEFPO veille sur TOUTES les abeilles travailleuses! 

Les abeilles sont nos héroïnes écologiques. Nous comptons sur les abeilles pour polliniser les aliments que nous mangeons, ainsi que les arbres, les fleurs et les plantes qui soutiennent notre écosystème. Maintenir la santé et la force de l’Ontario est au cœur de tout ce que les travailleurs du secteur public font. C’est pourquoi nous avons lancé une initiative de protection des abeilles au SEFPO (Bee OPSEU) en libérant de l’espace sur nos bâtiments pour y mettre des ruches.

Visitez www.sefpo.org pour en apprendre plus!