Skip to content

Le plan de destruction des emplois d'Hudak coûterait 7 000 emplois à London

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, tiendra une conférence de presse dans le cadre d'une grande tournée provinciale.

Où : Child and Parent Resource Institute (CPRI) : 600, chemin Sanatorium, London-Portes d'entrée, ruelle no 3
Quand : Le jeudi 29 mai 2014 à midi

(London) – Le plan du chef du PC Tim Hudak de supprimer 100 000 emplois dans le secteur public en Ontario frappera durement la ville de London si Hudak a la chance d'aller jusqu'au bout de ses plans.

« Vu le grand nombre d'employeurs du secteur public à London, il ne fait aucun doute que la ville et la région subiraient une perte d'emplois énorme avec le plan de destruction des emplois d'Hudak », a dit le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

Avec Hudak au pouvoir, London perdrait 4 261 emplois du secteur public, entraînant par ricochet la perte de 2 855 emplois dans le secteur privé.

« On ne peut pas faire avancer l'économie en mettant les gens à la porte », a ajouté Thomas. « Tim Hudak est un tueur d'emplois. »

« Les résidents de London voudront peut-être se joindre à moi pour poser cette question aux candidats conservateurs Nancy Branscombe, Jeff Bennett et Chris Robson : « Où prendrez-vous ces 7 000 emplois? Combien à l'hôpital? Au Collège Fanshawe? Aux Services aux enfants et aux jeunes? À l'intégration communautaire? Aux Services correctionnels? Dans les conseils scolaires? »

« Le plan de destruction des emplois d'Hudak fera mal et aura des effets durables. Une fois que les emplois auront disparu, ce sera le tour des services », a encore dit Thomas.

Le SEFPO représente 14 056 travailleurs dans la région de London.

Pour plus d'information :
Philip Shearer, membres du Conseil exécutif du SEFPO, 519.494.7301
Lyndsay Chapman, Communications 705.826.0015