Skip to content
phrc_opseu_french_banner.jpg

Les droits de la personne... trop importants pour ne les souligner qu'une fois par année

Les droits de la personne... trop importants pour ne les souligner qu'une fois par année

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

C’est la Journée internationale des droits de l’homme, l’occasion de réfléchir aux progrès qui ont été réalisés en ce qui concerne la reconnaissance des droits de chacun et de chacune, mais aussi de songer aux défis qui subsistent.

Chaque année le 10 décembre, nous marquons l’anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH), adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1948.

La DUDH proclame les droits auxquels chacun et chacune peut se prévaloir, « sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation ».

Nelson Mandela a dit une fois, « Priver les gens de leurs droits humains, c’est remettre en question leur humanité même ».  Il est encore beaucoup trop de régions dans le monde où ces paroles de Mandela n’ont pas réussi à toucher une corde sensible.  

Nous luttons toujours contre l’inégalité raciale dans le monde et tandis que les femmes ont obtenu des droits sur le marché du travail, elles sont toujours à la traîne par rapport à leurs homologues masculins en ce qui concerne l’équité salariale. Les crimes haineux sont en hausse, et les flammes sont souvent attisées par des personnages polarisants comme le président américain Donald Trump.

« Les jeunes défendent les droits de l’homme » est le thème de la campagne cette année.

Les jeunes s’expriment sur les injustices ici et ailleurs dans le monde.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, est convaincu que nos jeunes prennent l’initiative en essayant de faire de ce monde un endroit meilleur.

« Nous devons les écouter, parce qu’ils représentent l’avenir de notre syndicat et de notre monde », a déclaré M. Thomas.

Le premier vice-président/trésorier Eduardo Almeida (Eddy) encourage les jeunes à s’exprimer contre la discrimination et l’injustice.

« Je l’ai dit souvent, les jeunes sont non seulement les leaders de demain, ils sont aussi les leaders d’aujourd’hui », a déclaré M. Almeida. « Je suis si fier de voir tant de jeunes s’impliquer et faire preuve de leadership. »

Défendez les droits de l’homme est une campagne dirigée par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme. Elle met en évidence la façon dont les jeunes luttent, entre autres, contre le racisme, l’intimidation, la discrimination, la haine, l’injustice et le changement climatique.

« Tandis que nous reconnaissons la Journée internationale des droits de l’homme ici au Canada, nous devons aussi reconnaître les privilèges dont nous bénéficions dans notre pays », a déclaré Elizabeth Ha, membre du Comité provincial des droits de la personne (CPDP).

« Le CPDP nous encourage tous et toutes à parler au nom des millions de personnes dans le monde qui luttent et protestent contre les politiques de leurs gouvernements en matière de violations des droits de l’homme. Nous les entendons et nous nous tenons à leurs côtés en toute solidarité. »